Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

Concours: le SNALC défend un enseignement de qualité

Communiqué de presse du SNALC


CONCOURS :

LE SNALC DÉFEND UN ENSEIGNEMENT DE QUALITÉ


© : iStock – AdamGregor

Communiqué de presse publié le 2 février 2021
Par Sébastien VIEILLE, secrétaire national du SNALC chargé de la pédagogie

Le SNALC a pris connaissance des contenus des futurs concours de recrutement des professeurs (CRPE, CAPES, CAPEPS, CAPET et CAPLP). Et le moins que l’on puisse dire est que les craintes et réserves que nous exprimions lors des débats qui ont entouré cette réforme étaient largement fondées.

Le SNALC en arrive même à se demander si le ministère n’entend pas donner raison à ceux qui, lors du Grenelle, réclamaient la tête de ces concours, présentés comme un véritable anachronisme napoléonien.

Les épreuves sont mal fagotées et mélangent parfois des compétences qui n’ont rien à voir entre elles.

La maîtrise disciplinaire et les méthodes qui l’accompagnent ne seront désormais plus évaluées qu’à travers l’une des deux épreuves d’admissibilité et, parfois, un petit morceau de l’une des deux épreuves d’admission.

Le SNALC constate que sur quatre épreuves, deux constitueront une vérification de la conformité pédagogique et idéologique des futurs enseignants et la dernière épreuve d’admission évaluera, quant à elle, les « valeurs » et la rectitude du petit doigt sur la couture du pantalon. Plus que jamais, on demande aux candidats de faire de la classe fiction et du métier fiction, dans des cadres parfaitement artificiels.

Pour le SNALC, l’époque que nous vivons réclame un enseignement de savoirs, et donc des professeurs qui font autorité dans leur(s) domaine(s).

Pour le SNALC, l’équilibre entre connaissances et maîtrise des techniques pédagogiques doit être restauré afin de garantir à nos élèves un enseignement de qualité qui les mène au plus haut de leurs capacités.

En conséquence, le SNALC demande solennellement au ministère de revenir sur cette réforme dangereuse. Il appelle également les jurys de concours et leurs présidents à prendre leurs responsabilités.