Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

BACCALAURÉAT: DES FAUTES GRAVES !

Communiqué de presse du SNALC


BACCALAURÉAT :

DES FAUTES GRAVES !


© : iStock – Peopleimages

Communiqué de presse publié le 8 juillet 2021
Par Jean-Rémi GIRARD, président du SNALC, et Sébastien VIEILLE, secrétaire national du SNALC chargé de la pédagogie

Au Conseil Supérieur de l’Éducation de ce jour, le ministère a présenté et fait passer sa réforme du baccalauréat général et technologique, qui instaure 40% de contrôle continu (bulletins), et fragilise les options en mettant fin à la règle qui faisait que seuls les points au-dessus de la moyenne étaient comptabilisés.

Pour le SNALC, c’est une faute envers les professeurs, qui s’inscrit dans une politique qui vise à nous fragiliser et à épuiser la profession. Après la suppression du paritarisme, l’imposition d’une seconde heure supplémentaire sous-payée ou encore la pseudo-revalorisation coup de com’, c’est une nouvelle attaque, portée avec le soutien tout aussi fautif d’organisations supposées vous protéger.

C’est ainsi que le ministère a repris, sans le présenter au vote, un amendement du syndicat des enseignants de l’UNSA imposant que votre évaluation soit discutée en conseil d’enseignement, soumise à une validation en conseil pédagogique et scrutée par les représentants de parents et d’élèves au conseil d’administration.

Face aux tensions et pressions qui risquent de s’accumuler, le SNALC sera aux côtés des professeurs qui seraient remis en cause. Il vous fournira toutes les munitions pour vous défendre à la rentrée prochaine.