Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Conditions de travail - Santé
Conditions matérielles et temps de travail
Pôle santé-handicap
Relations et climat au travail
Souffrance et risques psycho-sociaux
L'enseignement privé
Le premier degré
Brèves
Carrière des PE
Classe
Droits et devoirs
Education prioritaire
Fonctions dans l'école
Inclusion
Infos pratiques
Lettres électroniques école
Mobilité
Pédagogie
Positions et revendications
Rémunérations, retraites
Risques, sécurité, souffrance
Le second degré
Collège
Education prioritaire
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Programmes & disciplines
Vie scolaire
Le SNALC
Action syndicale
Avantages-SNALC
Avantages - cadeaux
Avantages - culture, loisirs, sports
Avantages - vacances
Avantages - vie quotidienne
Elections professionnelles
L’édito du président
Le SNALC dans les médias
Qui sommes-nous ?
Vidéo-SNALC
Le supérieur
Les Actualités
Les dossiers
Grenelle et agenda social
La laïcité
Réforme du lycée
Rémunérations
Situation sanitaire
Les métiers
AED
AESH
Contractuels enseignants
CPE
Enseignants d’EPS
EPS : 1er degré
EPS : examens
EPS : formation - STAPS
EPS : pédagogie et enseignement
EPS : programmes
EPS : protection et revendications
EPS : situation sanitaire
EPS : UNSS
Enseignants du supérieur
Personnels administratifs
Personnels BIATSS
Personnels d’encadrement
Personnels de santé
Personnels ITRF, bibliothécaires
Personnels sociaux
Professeurs agrégés, certifiés, PLP
Professeurs des écoles
Psy-EN
Les parcours - la carrière
Congés, disponibilité, temps partiel
Échelons, corps, grade
Formations, concours, stagiaires
Mutations, détachement
Retraite
Les publications
Autres publications
La revue Quinzaine universitaire
Les éditions du SNALC
Les fiches info-SNALC
Les guides
Les lettres électroniques

AED : CDIsation actée mais chantier inachevé

© istock_Ridofranz-187631962

Le décret 2022-1140 du 9 août 2022 définissant les conditions dans lesquelles l’État peut conclure un CDI avec un assistant d’éducation, prévu à l’article 10 de la loi 2022-299 du 2 mars 2022, été publié au JORF du jeudi 11 août, pour une entrée en vigueur au 01/09/2022.

Pour le SNALC, l’accès au CDI pour les AED constitue indéniablement une avancée pour ces personnels.

En effet, le SNALC a toujours revendiqué le CDI pour les AED, de sa pétition, à son soutien appuyé aux mobilisations massives d’AED depuis décembre 2020, jusqu’aux instances dans lesquelles il siège.

Toutefois, ce décret est loin de satisfaire toutes ses attentes.

Le SNALC se réjouit de deux dispositions du décret :

  • Toute personne ayant exercé pendant 6 ans en qualité d’assistant d’éducation pourra postuler pour être recruté(e) en CDI, quelle que soit la date à laquelle ces fonctions d’assistant d’éducation ont été effectuées.
  • Les CDI d’assistants d’éducation seront conclus par le recteur d’académie.

 

Par contre, le SNALC regrette que plusieurs dispositions du décret soient problématiques, notamment en  dérogeant au droit commun (voir notre communiqué du 6 juillet dernier) :

  • l’entretien professionnel des AED en CDI peut être assuré, par délégation, par le conseiller principal d’éducation ou le directeur d’école ;
  • le refus de l’octroi du crédit d’heures permettant de disposer du temps nécessaire à une formation universitaire ou professionnelle ;
  • l’absence d’une grille de rémunération qui se traduira in fine par un traitement égal au SMIC (un arrêté de rémunération du 9 août 2022 définit uniquement un traitement minimum des AED en CDI par référence à l’indice brut 398, soit l’indice majoré 362, ce qui correspond à un brut mensuel de 1755,70€, pour un temps complet).

 

Enfin, le SNALC déplore que les modalités de recrutement ne soient pas, pour le moment, clairement définies.

Pour conclure, le SNALC demande qu’une circulaire interprétative de ce décret soit rapidement publiée, afin que les assistant(e)s d’éducation CDIsé(e)s ne subissent pas des inégalités de traitement en termes de recrutement, de mobilité, d’évaluation, de formation continue et de réévaluation d’une académie à l’autre.

Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1468 du 9 septembre 2022