ASTUCES POUR GONFLER LES NOTES DES ELEVES

ASTUCES POUR GONFLER LES NOTES DES ELEVES

ASTUCES POUR GONFLER LES NOTES DES ELEVES


image : www.stocklib.fr

Pour obtenir une bonne moyenne de classe, les professeurs ont trouvé des astuces efficaces pour gonfler les notes de leurs élèves :
- refaire le même contrôle
- refaire un contrôle facile
- ne pas compter un mauvais contrôle dans la moyenne
- revoir le barème du contrôle
- supprimer un exercice du barème
- refaire l’évaluation à la maison
- donner le sujet du contrôle avant le contrôle
- faire l’évaluation avec l’aide du cahier
- modifier le coefficient du contrôle
- créer de nouvelles notes : d’implication, de travail en groupes ou encore de comportement.

Mais quelle étrange maladie touche donc les collègues qui passent désormais presque autant de temps à ajuster leurs moyennes qu’à préparer leurs cours ? La culpabilité et la peur, conséquences de pressions de la part de leur hiérarchie.

Des chefs d’établissement, scrutateurs professionnels des résultats de leurs élèves, poussent pour avoir les meilleures moyennes possibles. Ils en tireront ainsi de belles statistiques qui éblouiront parents d’élèves, recteurs et médias locaux. Gare aux professeurs dont les moyennes seraient jugées trop basses ! Ces dernières ne seraient que le fruit d’une défaillance pédagogique. Le professeur pourrait s’entendre dire : « avez-vous fait de la remédiation en classe ? Peut-être n’avez-vous pas consacré assez de temps à l’aide personnalisée ? avez-vous respecté l’esprit de la « culture de l’évaluation positive » (sic) ? Non ? Alors impliquez-vous dans les différents projets et plans d’actions de l’établissement ! »

Il arrive même que des collègues soient sommés de s’expliquer sur une moyenne trop basse devant un conseil de classe ou pire, qu’ils reçoivent la menace d’une convocation d’inspecteurs. Dans ces conditions, comment ne pas finir par intégrer par avance des reproches, voire en développer une forme de culpabilité ? C’est donc un système éducatif français bien étrange qui, incapable de se remettre en question, préfère accabler ses enseignants. C’est ce qui explique les multiples astuces pour gonfler les moyennes. Ainsi remises en perspective, elles ne sont finalement que des stratégies pour éviter les ennuis avec la hiérarchie.

Si vous subissez de telles pressions ou êtes pointés du doigt en réunion par votre hiérarchie, ne restez pas seuls et contactez immédiatement le SNALC ! Il mettra son intelligence et sa force pour vous accompagner et défendre votre liberté pédagogique !


Eugénie de Zutter
présidente du SNALC de Champagne-Ardenne
snalcdechampagne@gmail.com
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox