LES ELEVES FRANCAIS MAUVAIS EN MATHS : ce n'est pas une surprise !

LES ELEVES FRANCAIS MAUVAIS EN MATHS : ce n'est pas une surprise !

Les élèves français mauvais en maths : ce n'est pas une surprise !



Au pays de Candy, le ciel est bleu et les oiseaux gazouillent. Absolument tous les élèves sont des génies et réussissent les examens nationaux. Mais au pays de Candy, quand on passe des tests internationaux, on se prend en pleine figure les mauvais résultats, comme en maths dernièrement (ou en français…).

Comment, au pays de Candy, les élèves sont-ils devenus nuls en maths ?
C’est qu’au pays de Candy, se voiler la face est devenue une spécialité, une doctrine. Lorsque des résultats internationaux mettent en évidence les défaillances structurelles de son système éducatif, on regarde ailleurs. On trouve des prétextes : manque de formation, de maîtrise de l’outil informatique du corps professoral ou mauvais positionnement des tables dans les classes…

Pire, au pays de Candy, on met vite ces résultats catastrophiques sous le tapis et on continue à faire comme si de rien n’était. Puis, la vie ordinaire reprend : on gonfle les moyennes, on distribue mentions et diplômes frénétiquement, ainsi vidés de leur sens, on pousse toujours plus vers le 100% de réussite aux examens nationaux, objectif ultime du génie du système éducatif du pays de Candy.

Au pays de la Réalité et du Courage, de tels résultats feraient réagir toute la société et questionneraient quant aux vraies raisons de ce qui serait une honte nationale. On s’interrogerait sur la ringardisation de la réflexion, du savoir et de l’écrit portée par toutes les réformes des dernières décennies, sur le rapport au travail et à l’effort des élèves, rendu difficile dans un contexte de consommation frénétique des écrans et sur l‘image de l’école dans la société, devenue si négative.

Comme d’habitude, au pays de Candy, en France, les oiseaux gazouillent et le ciel reste bleu.

Pour le SNALC, cela doit cesser. Courageux et réaliste, fort de son statut de syndicat élu au Comité technique ministériel, il propose et dénonce sans langue de bois ce qui n’est rien d’autre qu’un leurre organisé, où personne n’est gagnant, sauf l’ignorance et la bêtise. Et il continuera à défendre et à accompagner les collègues qui, dans leur travail quotidien, luttent contre la doctrine du pays de Candy.

Eugénie de Zutter, présidente académique
snalcdechampagne@gmail.com
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox