PRIME D’ATTRACTIVITÉ : L’INFLATION N’EST-ELLE QUE DANS LE VOCABULAIRE ?

PRIME D’ATTRACTIVITÉ : L’INFLATION N’EST-ELLE QUE DANS LE VOCABULAIRE ?

Rémunérations




PRIME D’ATTRACTIVITÉ :

L’INFLATION N’EST-ELLE QUE DANS LE VOCABULAIRE ?






© iStock - AndreyPopov




Article publié dans la Quinzaine universitaire n°1454 du 11 juin 2021
Par Philippe TRÉPAGNE, secrétaire national du SNALC chargé de la gestion des personnels







Être attractif, comme l’indique un dictionnaire usuel, c’est plaire, séduire, attirer par son charme. C’est exercer une force attractive. Cette prime va-t-elle susciter des vocations et faire changer d’avis ceux qui veulent quitter le métier ? À vous de juger !




Cette prime versée en mai 2021 apparaîtra sous le libellé « prime Grenelle » et sera versée mensuellement à la condition d’exercer ses fonctions et au prorata de la quotité de service. En sont exclus les personnels enseignants exerçant intégralement leurs fonctions dans un établissement d’enseignement supérieur.

Le SNALC a résisté à la tentation de pratiquer la politique de la chaise vide lors du Grenelle de l’Éducation. Pour autant, nous ne nous satisfaisons pas des mesures qui en découlent.

Pour le SNALC, une prime d’attractivité doit, comme son nom l’indique, être vraiment attractive. Les montants indiqués ne le sont pas en tant que tels.

Le SNALC ne peut se satisfaire non plus d’une limitation au 7e échelon de la classe normale. Sauf à vouloir faire croire qu’à partir du 8e échelon, la rémunération est bien suffisante.

Le SNALC ne peut se satisfaire non plus des montants accordés aux personnels contractuels si l’objectif est bien de « créer de l’attractivité ».









-------------------------------------
Références : Décret n° 2021-276 du 12 mars 2021 et arrêté du 12 mars 2021






SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox