CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE: NE PAS RECRÉER PANDORE

CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE: NE PAS RECRÉER PANDORE

SYSTÈME ÉDUCATIF




CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE :


NE PAS RECRÉER PANDORE






©iStock - - simonbradfield




Article publié le 19 février 2021 dans la Quinzaine universitaire n°1450
Par Sébastien VIEILLE, secrétaire national du SNALC chargé de la pédagogie





Après le confinement, les enseignants ont été encensés tant dans les médias que rue de Grenelle. La population était reconnaissante et enfin consciente de l’importance et, parfois, des difficultés de notre métier. Et aujourd’hui ?

Soyons très clairs dès les prémices de ce propos. Le SNALC encourage tous les enseignants à faire de leur mieux pour que les élèves, placés dans des conditions d’apprentissage dégradées, notamment par le recours au distanciel, disposent du meilleur enseignement possible. Et notre syndicat ne saurait remettre en cause l’intérêt de mettre nos cours sur l’environnement numérique de travail ou le cahier de texte ou l’intérêt de maintenir un contact avec nos élèves via messagerie ou autre dans le cadre particulier que nous connaissons aujourd’hui.

Il ne saurait cependant être question, en revanche, comme cela nous a été signalé par un certain nombre d’adhérents, que des inspecteurs ou des chefs d’établissement prétendent que le cahier de texte numérique a, par essence, vocation à contenir l’intégralité d’un cours.

La circulaire de 2010 est claire. Le cahier de texte doit mentionner, d’une part, le contenu de la séance et, d’autre part, le travail à effectuer. Si un enseignant entend faire figurer plus de choses, il le peut. Mais l’institution n’a pas à l’y contraindre.

Et le cahier de texte n’est pas la seule source de pression à laquelle les enseignants se trouvent confrontés par le biais du numérique. Nous constatons une inflation des mails et interpellations à des heures indues, en semaine comme le week-end.

Le SNALC rappelle que le droit à la déconnexion s’applique aux enseignants comme à tous les autres salariés. Et ce, depuis 2016.

Le SNALC ne saurait trop conseiller aux professeurs d’user de ce droit. La porosité entre la sphère professionnelle et la sphère privée peut être une cause d’épuisement professionnel. Elle peut aussi mener à des réponses teintées d’agacement face à des sollicitations vindicatives. Et la hiérarchie peut parfois être prompte à considérer de telles réactions comme des fautes.

En d’autres termes, le SNALC vous invite à faire de votre mieux, mais aussi à vous préserver






SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox