BACCALAURÉAT : ET LES ÉPREUVES DANS TOUT ÇA ?

BACCALAURÉAT : ET LES ÉPREUVES DANS TOUT ÇA ?

Lettre PLP




BACCALAURÉAT :


ET LES ÉPREUVES DANS TOUT ÇA ?






Image par iStock_©Wavebreak


LE PLP 14 - février 2021
Par Valérie Lejeune-Lambert
Académie Versailles
plp@snalc.fr



Avec la situation sanitaire, le MEN émet ou évoque des possibilités d'adaptation des épreuves pour cette session 2020/2021.

À ce jour et bien que nous attendons toujours une confirmation, voici les pistes abordées.

  • PFMP : les seuils dérogatoires seront de 10 semaines pour le Bac Pro et 5 semaines pour le CAP. Les seuils dérogatoires seront également redéfinis pour l’ensemble des diplômes de la voie professionnelle (MC, Brevets de Métiers d’Arts). Il a bien été précisé que les durées habituelles doivent être maintenues chaque fois que cela est possible.

  • Épreuve PSE : Il n’y aura pas de questions portant sur la formation SST. La délivrance de l’attestation SST sera possible jusqu’au 3 juillet 2021.

  • CCF EPS : possibilité de prendre en compte les notes des bulletins scolaires en cas où un seul CCF aurait pu être réalisé. La Dgesco espère que deux CCF pourront être réalisés si les cours reprennent bien comme prévu.

  • Aménagements des CCF lorsque ces derniers sont inscrits dans des temps précis.

  • Une réflexion est en cours pour valoriser, à titre exceptionnel, les compétences professionnelles acquises par certains élèves qui ont travaillé pendant le confinement de mars 2020.
La DGESCO a précisé les points suivants :

  • Si la situation sanitaire ne se dégrade pas de nouveau, il n’y aura pas de contrôle continu généralisé comme l’année dernière.

  • Certification PIX :’elle n’est plus obligatoire pour les élèves de terminale bac pro et CAP pour la session 2021, mais si les élèves sont prêts, elle peut être passée.

  • L’attestation de réussite intermédiaire, en première, sera bien délivrée cette année. Son édition sera automatisée grâce à la mise en œuvre du Livret Scolaire numérique du Lycée Pro.

Le SNALC rappelle ses positions !

Pour les aménagements liés à la crise sanitaire, et notamment, la mise en œuvre d’ateliers pour les élèves sans stage, le SNALC a réaffirmé que le statut des plp devait être respecté. Les collègues mettant en œuvre des ateliers pour les élèves sans stage ne devraient pas être sollicités pour suivre ceux en stage, sauf à être rémunérés par des HSE comme le prévoit l’article 33 de leur statut.

Pour ce qui est du chef d’œuvre, le SNALC demande une neutralisation de l’épreuve orale voir même une annulation car la situation sanitaire n'a pas permis un déroulement normal des séances, si tant est qu’elles soient réellement réalisables d'ordinaire.

Enfin le SNALC maintien sa demande de garantir en LP un diplôme national, qui seul justifierait l'excellence et non ces évaluations locales issues du CCF et des dispositifs de la TVP.




SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox