ENSEIGNEMENT EN LP : LES TEMPS SONT DURS !

ENSEIGNEMENT EN LP : LES TEMPS SONT DURS !

Lettre PLP


ENSEIGNEMENT EN LP


LES TEMPS SONT DURS !







Image iStock_©monkeybusinessimages


LE PLP 14 - février 2021
Par AlexandraFournier
Académie d'Amiens
plp@snalc.fr



En septembre les classes de terminale BAC Professionnel seront encore confrontées aux nouvelles grilles horaires et à la poursuite du chef d’œuvre et de la co-intervention, à moins que le ministre entende enfin les alertes incessantes du SNALC sur l'echec des dispositifs de la TVP … On peut donc mesurer l’impact de la réforme en termes de volume horaire et de suppression de postes !

Avant / Après : Le constat est stupéfiant !


Les volumes d’heures se sont globalement réduits pour l’ensemble des matières mais le Français(-26h), les Langues (-55 h) et les Maths/Sciences en secteur Industriel (-26) sont les plus durement touchés car le nombre d’heures non fléchées c’est aussi réduit comme peau de chagrin.

AP et chef d’œuvre, la foire aux heures anti-suppression de poste !

Nous assistons en cette période de DHG (dotation horaire globalisée) à une grande braderie des heures d’accompagnement personnalisé et de chef d’œuvre.
Ces heures non fléchées étaient déjà des variables d’ajustement des services de certains collègues mais aujourd’hui la répartition de ces heures est devenue une source de tension entre collègues et cela n’est bénéfique pour personne.
Pour éviter les suppressions de poste certains collègues vont faire jusqu’à 3 chefs d’œuvre et 3 co-interventions, on imagine alors parfaitement le nombre d’heures de concertation et de préparation sans parler des burn out qui risquent de se produire.

L’effet campus aggrave la situation

« Un travail est engagé avec les régions et l’ensemble des partenaires (institutions publiques et entreprises) pour dessiner la cartographie des campus de nouvelle génération. En lien étroit avec chacun des présidents de région, l’objectif est de faire émerger au moins 3 campus par région à l’horizon 2022 » source plaquette transformer le lycée professionnel ;

On assiste a un regroupement des filières par campus des métiers et donc à une délocalisation des enseignants des petites structures et il est à craindre que ce phénomène s’amplifie dans les années à venir .
Le SNALC, depuis l'annonce surréaliste de la réforme de la voie professionnelle, s'est opposé et a prévenu en amont le ministre des conséquences néfastes de cette réforme. Nous ne cessons de le clamer haut et fort à chaque atelier ou comité de suivi que la voie professionnelle est en voie d'extinction.





SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox