MONOLOGUE AU SERVICE D’UNE VERTICALITÉ SOURDE ET ABSURDE

MONOLOGUE AU SERVICE D’UNE VERTICALITÉ SOURDE ET ABSURDE

CONDITIONS DE TRAVAIL




MONOLOGUE AU SERVICE D’UNE


VERTICALITÉ SOURDE ET ABSURDE DU SYSTÈME






©iStock - Cappels




Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1447 du 11 décembre 2020.
Par Maxime REPPERT, secrétaire national du SNALC chargé des conditions de travail et du climat scolaire





Suite à ma participation à l’atelier du Grenelle de l’Éducation portant sur l’écoute et la proximité (atelier 3), il m’a paru indispensable d’écrire ces lignes.

Comme nous le rappelons bien souvent, l’Institution infantilise ses personnels. L’écoute et la notion de proximité constituent donc de grands enjeux.

Chers collègues, n’attendez rien de cet atelier (ni des autres par ailleurs). En effet, alors qu’il était censé être un lieu d’échange pour faire émerger des propositions fortes, il n’en a rien été.

Oui, le SNALC a pu faire état de ses inquiétudes en rappelant aux participants les problèmes auxquels nous sommes exposés : la solitude, le manque de reconnaissance (économique notamment), le manque de médecins et de prévention des risques psycho-sociaux. Face à ce bilan, quelle a été la réponse de cet atelier et des organisateurs en particulier ? Nous présenter quelques pratiques dans les académies, évoquer les GRH de proximité ainsi que les questions d’encadrement et de formation. Et puis c’est tout. En effet, rien de concret et d’opérationnel n’en est ressorti à nos yeux.

Une illusion de plus. Une occasion gâchée. Derrière ce vernis de dialogue social se cache en fait un monologue où tout est préparé. Les participants ne sont que des spectateurs.

Cela est symptomatique du mal qui nous gangrène : le système ne se remet pas en cause, ne comprend pas que cette verticalité brutale et sourde qui nous frappe tous participe au naufrage de notre système éducatif et de nos conditions de travail. Cela se voit dans notre quotidien : les professeurs ne sont pas ou trop peu consultés.

Nous aurions aimé une dimension humaniste et efficace portée par cet atelier. Cela n’est pas arrivé. Pour autant, ne baissons pas les bras. En effet, c’est avec lucidité que le SNALC a entrepris, depuis plusieurs années, de mettre en place des équipes et des outils au service de l’écoute et de la proximité. Mobi-SNALC en est un parfait exemple. Celui d’une démarche humaniste, seul rempart au monologue et à la verticalité sourde et absurde du système











SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox