À VENIR: SPÉCIALITÉ EPS, FILIÈRE MÉTIERS DU SPORT…

À VENIR: SPÉCIALITÉ EPS, FILIÈRE MÉTIERS DU SPORT…

À VENIR: SPÉCIALITÉ EPS, FILIÈRE MÉTIERS DU SPORT…



Par Laurent BONNIN,
secrétaire national EPS
eps@snalc.fr
Le 19 novembre2020

Lors de leur conférence de presse du 5 octobre 2020, JM Blanquer, nouveau ministre des Sports et R. Maracineanu, ministre déléguée aux Sports ont présenté leurs perspectives pour le « renforcement de la place sport à l’école » dans le cadre du rapprochement des deux ministères. Plusieurs axes ont été envisagés dont la création d’une spécialité EPS, d’une filière métiers du sport, ainsi que les plans « sport le mercredi » et « cours le matin, sport l’après-midi ».


SPÉCIALITÉ EPS ET FILIÈRE MÉTIERS DU SPORT

Les ministres ont annoncé la constitution d’un comité de pilotage regroupant le mouvement sportif et plusieurs ministères pour envisager la création d'un "enseignement de spécialité EPS" au lycée général et technologique (LGT) et la création d’une filière des « métiers du sport » dans les lycées professionnels (LP).
Nous avons déploré la suppression des enseignements d’exploration en EPS lors la réforme des LGT, réclamant la création d’un enseignement de spécialité EPS qui aurait été judicieux et conforme à la logique de la réforme. Aussi nous accueillons avec satisfaction cette nouvelle mais aussi avec précaution car nous nous méfions des effets d’annonce et de la communication souvent réversible du ministre.
Ces projets correspondent en tout cas à nos demandes et restent donc à suivre.


LE « PLAN MERCREDI » ET « COURS LE MATIN, SPORT L’APRÈS-MIDI »

Le ministre est revenu sur le "plan mercredi", qui sera relancé avec le soutien des caisses d'allocations familiales, ainsi que sur l'expérimentation "cours le matin, sport l'après-midi".
Là nous sommes beaucoup plus réservés pour ne pas dire totalement opposés :

  • Le « plan mercredi » visant à faciliter l’accès à la pratique sportive des jeunes les mercredis après midi existe déjà ! Il est l’objet du sport scolaire proposé par les associations sportives d’établissement. Nous voyons là une action déloyale de la part du ministre qui va mettre en concurrence directe le sport scolaire et le sport fédéral. Alors que leurs actions mutuelles devraient rester complémentaires c’est une relation conflictuelle qui risque de s’installer dans la captation du jeune public et l’accès aux installations. Nous restons là extrêmement vigilants.

  • Enfin nous ne reviendrons pas sur le leitmotiv persistant de JM Blanquer qui persiste à croire possible une éducation à l’allemande sous la forme "cours le matin, sport l'après-midi". Nous avons dénoncé les limites de cette utopie mais aussi son danger puisqu’elle a donné lieu l’an passé à un projet de circulaire, heureusement resté en l’état, qui imposait les cours d’EPS les après-midi. Manifestement cette idée est toujours d’actualité et donc à surveiller...



Image: https://www.istockphoto.com/fr/photo/piste-de-course-rouge-avec-le-concept-de-la-nouvelle-ann%C3%A9e-2021-gm1266638888-371371905
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox