PLP : DE LA PRATIQUE À LA FORMATION À DISTANCE

PLP : DE LA PRATIQUE À LA FORMATION À DISTANCE

VOIE PROFESSIONNELLE




PLP : DE LA PRATIQUE


À LA FORMATION À DISTANCE






©iStock - Nadezhda1906




Article publié dans la Quinzaine universitaire n°1446 du 13 novembre 2020
Par Guillaume LEFÈVRE (secrétaire national chargé de l’enseignement professionnel et président du SNALC de La Réunion)




En ces temps difficiles en LP, conditions de travail et situation sanitaire ne permettent plus aux PLP de remplir leur mission de former au mieux un futur professionnel.


La réforme de la TVP (transformation de la voie professionnelle) priorise le théorique et dévalorise la formation professionnelle avec des pertes d’heures de TP et des diplômes que la DGESCO vide de leur sens. La pratique professionnelle est devenue empirique et superficielle. Les PLP hyper informés par des vadémécums mais non formés pour enseigner des dispositifs inadaptés et inefficaces sont, en plus, sommés de valider des compétences simples et non plus un savoir.

Ainsi, suite au confinement et au travail à distance, le ministère abuse de l’obligation de formation durant les congés pour mobiliser les PLP.

Le décret n°2019-935 du 6 septembre 2019 crée une allocation de formation aux enseignants pour formation pendant les vacances. Ces formations ne peuvent dépasser 5 jours payées 120 euros par jour. Des PLP ont reçu des convocations pour les congés d’octobre sans en avoir été informés en début d’année scolaire comme le stipule le décret. Pire, le type de formation est en distanciel asynchrone sur les 15 jours de vacances. Ce qui signifie que l’on suit la formation à son rythme selon les temps de connexion. Cette modalité permet donc à l’administration de vérifier, si la formation est faite mais, surtout, en mode télétravail, de ne pas rémunérer la formation puisque non présentielle et pas sur toute une journée. Pour recevoir l’allocation il faut suivre la formation dans son intégralité. Le confinement nous a montré les limites de la connexion à distance.

Le SNALC a fait remonter cette aberration sur le caractère asynchrone et le non-respect du décret. Le SNALC rappelle que la période de formation doit être présentée en CTA donc qu’elle est illégale en octobre.

Le SNALC demande aux PLP de nous contacter dès réception de leur convocation afin vérifier sa légalité et de les défendre (plp@snalc.fr).






SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox