LE NIVEAU SCOLAIRE A-T-IL BAISSÉ PENDANT LE CONFINEMENT ?

LE NIVEAU SCOLAIRE A-T-IL BAISSÉ PENDANT LE CONFINEMENT ?




LE NIVEAU SCOLAIRE


A-T-IL BAISSÉ PENDANT LE CONFINEMENT ?





« Dans la pratique, le socle commun c'est de la foutaise ! » (Jean-Rémi Girard)




Alors que les inégalités se sont creusées pendant le confinement et que les élèves vont être évalués la semaine prochaine, France culture s'interroge dans l'émission Etre et savoir : le niveau des élèves a-t-il baissé et d'ailleurs, qu’est-ce que le niveau scolaire?

Jean-Rémi Girard, président du SNALC, répond à Louise Tourret dans l'émission Être et savoir sur franceculture.fr .

Avec :
Jean-Rémi Girard, président du SNALC (syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur) et professeur de lettres en lycée à Asnières-sur-Seine.
Rachid Zerrouki (par téléphone), professeur des écoles en SEGPA (Section d'enseignement général et professionnel adapté) à Marseille et auteur de Les incasables (Robert Laffont, 27/08).
Patrick Rayou, professeur de sciences de l’éducation à l’Université Paris 8, membre du laboratoire Circeft-Escol, co-auteur avec Elisabeth Bautier de Les inégalités d’apprentissage (PUF, 2013), il a également dirigé le collectif L’origine sociale des élèves (Retz, 2019).
Sandra Adèle (entretien pré-enregistré), enseignante spécialisée en RASED (réseaux d’aide spécialisée aux élèves en difficultés) dans les Yvelines, elle participe aux “stages de réussite” proposés par l’éducation nationale aux élèves éprouvant des difficultés d’apprentissage durant les vacances d’été et d’automne.



À retrouver dans l'émission ÊTRE ET SAVOIR par Louise Tourret le 7 septembre 2020 sur France Culture








Citation:




« Alléger les programmes, c'est quelque chose d'incroyablement compliqué, notamment parce qu'on est actuellement sur des programmes de "cycles" de 3 ans : alléger en CM2, d'accord, mais alléger quoi ? »


« L'hétérogénéité est complexe à gérer pour un enseignant, surtout avec la taille des classes jusqu'à plus de 30 élèves. Quand un élève est quasi non lecteur à l'entrée en 6e alors que l'autre a déjà lu Shakespeare pendant les vacances, comment faire pour apprendre à lire à l'un et nourrir celui qui est déjà bien lancé dans le système scolaire, tout en gérant les 28 autres qui sont entre les deux ? »


« Sur les évaluations, il est important de bien faire comprendre aux élèves qu'on n'est pas en train de juger les élèves en tant que personne, mais d'évaluer un travail qu'ils ont rendu à un instant T, évaluer ce qui va et ce qui ne va pas sur ce travail. C'est pour ça que la relation prof-élèves est plus efficace en présence. »


« Dans la pratique, le socle commun, c'est de la foutaise ; ça ne sert à rien et ça nous fait perdre un temps considérable. Les professeurs n'ont jamais demandé à faire ça. Dans l'EN, des gens qui ne sont pas dans les classes se sont dit que faire deux bulletins au lieu d'un, un de notes et un de compétences, c'est génial ! ça fait double travail, les élèves n'y comprennent rien, les parents pas davantage et finalement on n'a pas traité plus qu'avant ce qui est dans le fameux socle commun qui comprend 200 compétences dans sa rédaction actuelle. »


Jean-Rémi Girard









-----------------------------

Consulter la rubrique MEDIAS du SNALC
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox