RENTRÉE: QUELQUES RÉPONSES, BEAUCOUP DE QUESTIONS

RENTRÉE: QUELQUES RÉPONSES, BEAUCOUP DE QUESTIONS

RENTRÉE :




QUELQUES RÉPONSES,

BEAUCOUP DE QUESTIONS






© : Julia M Cameron - Pexels



Communiqué de presse publié le 21 août 2020

Par Jean-Rémi Girard, président du SNALC




Le SNALC a pris connaissance des annonces faites par le ministre ce jeudi 20 août.

Nous notons l'évolution dans la doctrine du port du masque, qui correspond à une de nos demandes. En effet, en collège et en lycée, le masque est désormais obligatoire pour tout le monde en intérieur. Le SNALC demande donc une mise à jour rapide du protocole sanitaire.

Le SNALC exige que les autorités sanitaires fassent en urgence un point sur la question de la contagiosité des enfants de primaire. Les collègues professeurs des écoles et AESH ont besoin d'informations à jour et, le cas échéant, d'une évolution du protocole afin de garantir leur sécurité.

Le SNALC demande que les personnels à risque soient fixés sur leur sort et sur leurs droits. Depuis le début de l'épidémie, la fonction publique n'a pas été à la hauteur aussi bien en termes de prises de décision que d'information à leur égard.

Le SNALC, qui a toujours suivi les recommandations du Conseil Scientifique et du Haut Conseil de Santé Publique, rappelle que si l'évolution de la situation sanitaire impose à la fois le masque et la distanciation, nous ne sommes pas en mesure d'accueillir simultanément l'ensemble des élèves dans nos écoles et établissements. Dans ce cas, nous rappelons aussi que nous sommes incapables aujourd'hui d'assurer correctement un enseignement « mixte », puisque nous ne disposons ni du matériel, ni du personnel, ni des locaux pour prendre en charge les élèves à distance. On ne peut se contenter d'écrire des plans de continuité pédagogique : il faut débloquer les moyens nécessaires, sans quoi tout cela est irréalisable. On ne le découvre pourtant pas aujourd'hui…

Enfin, le SNALC a bien noté la reprise des discussions sur la revalorisation des personnels enseignants et sur la question de la prime d'équipement. Nos propositions figurent depuis plus de 10 mois sur les bureaux du ministère. Nous demandons également la reprise des négociations sur le temps de travail et la rémunération des AESH.

Tous ces points et bien d'autres (cantines, EPS, bâti scolaire…) seront abordés par le SNALC lors de sa rencontre avec le ministre le 26.

Le SNALC a enfin une pensée pour les régions d'outre-mer (Réunion, Polynésie…) où la rentrée a déjà eu lieu, avec un protocole sanitaire qui n'était donc plus à jour.






SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox