RÉFORME DU LYCÉE: AUTONOMIE, AUTONOMIE, AUTONOMIE

RÉFORME DU LYCÉE: AUTONOMIE, AUTONOMIE, AUTONOMIE

RÉFORME DU LYCÉE :




AUTONOMIE, AUTONOMIE, AUTONOMIE






© : Pauline Communication - Creative Commons



Communiqué publié le 30 juin 2020



Le SNALC affirme clairement son rejet des préconisations faites aujourd'hui par les copilotes du comité de suivi de la réforme du lycée général et technologique, qui ne correspondent pas à la remontée majoritaire des membres du comité. Pour autant, le SNALC tient à préciser qu'il ne tient lesdits copilotes nullement responsables de cet état de fait, et salue le travail qu'ils exercent dans des conditions difficiles.

En effet, alors qu'aucune organisation ne s'est exprimée en faveur du maintien de la première session des E3C, et que beaucoup ont demandé leur suppression, le cadrage de départ (trois sessions d'E3C obligatoires, dont forcément deux en première) est resté inamovible.

Les recommandations consistent donc en des retouches cosmétiques qui visent toutes à une plus grande autonomie des établissements, sur le modèle des contrôles en cours de formation de la voie professionnelle – où le SNALC les combat déjà activement. Pour le moment, les seuls éléments intéressants — temps pour le choix des sujets et les corrections, épreuve de spécialité abandonnée en toute fin d'année — n'apparaissent que sous forme de recommandations non contraignantes.

Le SNALC demande solennellement au ministre de supprimer la première session des E3C dès l'an prochain, ainsi que le demandent très majoritairement nos collègues. Autrement, tout le travail effectué au sein du comité de suivi n'aura servi à rien.





SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox