TÉMOIGNAGE 2

TÉMOIGNAGE 2

TÉMOIGNAGE 2


Par une secrétaire d’administration,
adjoint gestionnaire
administratifs@snalc.fr
Le 6 mai 2020

Je suis SAENES CS, et je vous transmets "mon coup de gueule".

J'ai débuté dans la FP EN en 1982 après avoir obtenu le concours de Sténodactylo

Tout au long de ma carrière, je me suis formée, j'ai muté à plusieurs reprises pour découvrir encore plus les missions possibles, et je me suis présentée aux concours (Commis, SAENES CN, SAENES CS, SAENES CE, Attachée).

J'ai malheureusement échoué à chaque fois à l'oral du concours SAENES CE, pour lequel j'obtenais une note honorable, mais pas la meilleure pour être reçue. J'ai baissé les bras, ressentant cela comme une humiliation.
Je ne comprends pas que lors des avancements, il ne soit pas tenu compte de cet investissement, qui est d'essayer d'évoluer dans sa carrière en se donnant les moyens de se présenter aux concours.

L'avancement ne tient compte que de l'ancienneté et de la note, à ce que je sache.
Depuis 3 ans, j'ai en tant qu'adjoint à l'intendance un enseignant en reconversion, qui n'a aucune culture administrative, et qui est plus un boulet qu'une aide, dans un EPLE REP où il n'y a pas d'adjoint, ni de poste d'accueil

C'est dire le poids que j'ai sur mes épaules, en tant qu'Adjoint (que de nom) car quand il y a défaillance du fonctionnement, je suis toujours investie pour régler les problèmes (hors pédagogie).

Concernant ma mission, je corrige sans arrêt les erreurs de mon collègue, donc plus de travail et d'énervement, mais là encore, le CE me répond que l'on n'y peut rien, il faut bien aider les personnels en difficulté...

Je suis très en colère vis à vis du système, qui met soit- disant en renfort dans les intendances des personnels non fiables, qu'il faut former, soutenir psychologiquement car ils sont en difficulté, en plus de nos missions compliquées, et qui ne rendent pas le service demandé.

Et nous les gestionnaires, les CE et l'institution font ils attention à nous ? Nous sommes transparents...

Nous devons être compétents, malléables à merci, disponibles.... pour une non reconnaissance en tant que Vrais Adjoints, avec les primes qui vont avec, et éventuellement le statut A.

Pendant ce confinement, nous ne pouvons pas faire de télétravail, car nos logiciels de travail sont implantés sur nos postes administratifs au bureau.

Nous devons donc nous déplacer. Ca ne me choque pas en soi, nous connaissons notre travail, et même en l'absence d'élèves, les gestionnaires ont du travail. Ce qui surprend cependant mon CE, qui me dit que je travaille trop. Je ris jaune.

Et aussi, il est insupportable de recevoir des injonctions du ministère et des collectivités concernant nos missions. Nous n'avons pas attendu pour nous organiser et anticiper les mandatements, les remboursements, le versement des bourses...

J'espère être intégrée via la liste d'aptitude SAENES CE avant la fin de ma carrière, sachant que j'envisage une retraite en septembre 2021.

Merci à vous de me lire et me faire part de votre retour si vous estimez qu'il en vaille la peine.
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox