RÉOUVERTURE: FLOU SANITAIRE et DIFFÉRENCIATION INJUSTIFIABLE

RÉOUVERTURE: FLOU SANITAIRE et DIFFÉRENCIATION INJUSTIFIABLE




RÉOUVERTURE PROGRESSIVE DES ÉCOLES LE 11 MAI

FLOU SANITAIRE et DIFFÉRENCIATION INJUSTIFIABLE




Jean-Rémi Girard, président du SNALC, réagit au micro de Ruth Elkrief le mardi 28 avril au sujet de la réouverture progressive des écoles après le discours du Premier ministre à l'Assemblée nationale, sur BFM TV.





Cliquez sur l'image pour lancer le podcast :

L'intervention de Jean-Rémi Girard commence à 52:00






EXTRAITS :


Citation:

BFM TV : Comment accueillez-vous ces annonces différentes sur l’école ?
"Le SNALC, syndicat des lycées, collèges et écoles, accueille ces annonces avec beaucoup d’inquiétude. C’est flou sur le plan sanitaire.
La différenciation est injustifiable entre le 1er degré où la reprise est imposée partout même là où c’est dangereux, le secondaire où c’est variable.
L’avis du Conseil scientifique n’est pas respecté, qu’on a mis beaucoup de temps à obtenir d’ailleurs après l’annonce de la réouverture.
La position du SNALC n’a pas changé : attendre septembre [pour une vraie rentrée pédagogique] et d’ici là, élargir l’accueil actuel des enfants de soignants à d’autres catégories de population en groupes limités pour répondre à certains impératifs économiques qu’un syndicat de personnels de l’EN est parfaitement en capacité de comprendre."



BFM TV : La question de la mise à disposition du matériel de protection (masques, savons, distances…) est très préoccupante pour les parents. Savez-vous si tout sera mis en place ?
"Nous n’en savons rien aujourd’hui. Nous avons découvert ce plan comme vous, même après puisque BFM était très bien informé, sans avoir été consultés. On sait cependant par exemple que 25% des écoles primaires n’ont pas assez de points d’eau.
On sait aussi que si le max est fixé à 15 élèves par classe, la distanciation physique, à l’école comme au collège, est impossible.
Quant aux masques, a priori « grand public », qui ne protègent pas forcément, ils ne seront pas de nature à rassurer les personnels, les parents, qui verront des groupes rassemblés de + de 400 ou 500 élèves présents en même temps dans certains collèges, sans compter les adultes, alors qu’on dit partout ailleurs dans la société « pas de regroupement de plus de 10 personnes »."








-----------------------------

Consulter la rubrique dédiée sur le coronavirus
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox