J’VEUX PLUS ALLER À L’ÉCOLE ! » OUTILS ET SOLUTIONS DE RECONVERSION.

J’VEUX PLUS ALLER À L’ÉCOLE ! » OUTILS ET SOLUTIONS DE RECONVERSION.

J’VEUX PLUS ALLER À L’ÉCOLE ! » OUTILS ET SOLUTIONS DE RECONVERSION.


Épisode 3, enseigner à des enfants…mais différemment !

Par Sylvie MORANTE CAZAUX
SNALC premier degré
premierdegre@snalc.fr
Le 28 avril 2020

ARTICLE :

La classe « classique » ne vous convient plus ? Vous souhaitez encore enseigner auprès d’enfants, mais différemment ? Voici trois options :

Enseigner à l’étranger :

Vous pouvez postuler un poste à l’étranger auprès de :

Vous serez alors en détachement et rémunéré par votre nouvel employeur (entre 1 et 5 ans, renouvelable). Vous cotiserez pour la retraite et bénéficierez de vos droits à l’avancement.

Pour enseigner en Andorre, une note de service paraît chaque année au BO en décembre.

F., professeur des écoles en maternelle :

C'est l'histoire de toute une vie et d'une envie : celle de découvrir d'autres cultures, d’autres langues et des terres lointaines. Le statut d’expatrié est valorisé par les élèves, les parents, les autres expatriés, tous reconnaissants de ton implication dans la vie de la collectivité pour promouvoir le savoir-faire et la culture française. Le travail est différent, il faut aussi harmoniser les programmes avec les enseignants du territoire. L'implication personnelle est plus grande. Au niveau financier, si tu as la chance d'avoir un statut d'expatrié, beaucoup de frais sont payés mais il faut accepter les particularités du pays. En Afrique, il a fallu faire face à la chaleur, aux maladies, au manque de vitamines et de produits européens alors que nous avions des enfants en bas âge.



Enseigner à des publics spécifiques :

Certains dispositifs ou structures accueillent des élèves en situation de handicap ou de décrochage scolaire (école ou collège) : CLIS, ULIS, SEGPA, EREA, IME, ITEP, IEM, instituts d’éducation sensorielle, hôpital… Ces postes dits « à exigence particulière » sont publiés sur le site internet de votre inspection d'académie.

Ils concernent les PE titulaires du CAPA-SH ou du CAPPEI. La possession de ces diplômes n'est pas une obligation absolue car le vivier des PE spécialisés ne permet pas de pourvoir tous les postes.
Les PE non diplômés ayant une expérience de la scolarisation des élèves en situation de handicap peuvent candidater, ainsi que ceux qui préparent le CAPPEI.

X., PE en hôpital de jour :

En fin de T2 j'ai été nommé d'office en IME auprès d’adolescents. J’y suis resté 2 ans. Les conseillers pédagogiques que j'ai sollicités n'ont été d'aucune aide, et le conseiller ASH n'est venu qu'une fois. Il ne m'a absolument rien apporté de concret. L'avantage c'est que du coup on est livré à soi-même et on peut se détacher des demandes de l'Institution, faire ce que l'on juge nécessaire pour les élèves.
J’ai ensuite demandé un poste en hôpital de jour, plus proche de chez moi. Je me suis dit que tant qu'à apprendre sur le tas avec un public compliqué, autant aller en hôpital psychiatrique. Je n'ai pas été déçu. C'est difficile, complexe, violent. Mais c'est aussi passionnant, varié et on travaille vraiment en équipe avec un pédo-psychiatre, une psychologue, une orthophoniste, une psychomotricienne, des infirmiers, des éducateurs, une assistante sociale et des PE spécialisés. Mon poste est constitué d’un mi-temps avec des enfants souffrant de pathologies sévères et d’un mi-temps avec des collégiens aux pathologies moins lourdes.
J'ai ensuite passé le CAPA-SH, ce qui n’est pas simple car les attentes sont très scolaires, très formelles et presque impossibles à respecter avec des élèves qui ont des troubles massifs. Pour tout dire, une bonne partie de notre hiérarchie n'y connaît rien et a des attentes totalement délirantes. Quant à la formation, elle ne m’a pas été utile du tout. On apprend le boulot auprès des collègues plus chevronnés, avec le personnel soignant et en lisant, beaucoup.
Sur le plan matériel, toujours 24 h. de classe, 108 h./an, souvent plus à cause des ESS et une prime de 70€/mois si on a le CAPASH ou le CAPPEI.
Je ne regrette rien du tout et je compte bien continuer sur ce poste pour l'instant. En revanche, l'hôpital va mal, encore plus mal que l'EN et la situation, aussi bien pour les patients que pour les personnels, se dégrade à grande vitesse.


Enseigner à distance :

L'entrée au CNED sur poste adapté se fait sur critères médicaux mis en rapport avec des difficultés à exercer les fonctions du corps d'origine. L'affectation sur un poste adapté est envisageable lorsque l'état de santé du PE est stabilisé, et doit permettre de :

  • Préparer un retour devant élèves,

  • Préparer une reconversion professionnelle,

  • Préparer un reclassement.
Elle relève de la compétence de l'IA après avis du médecin conseiller technique ou du médecin de prévention.

On distingue :

  • Les Postes Adaptés de Courte Durée (un an renouvelable dans la limite de 3 ans au sein ou hors de l'Education nationale)

  • Les Postes Adaptés de Longue Durée (4 ans renouvelables sans limite uniquement au sein de services relevant de l'Education nationale)

Pour connaître les astuces, les bons formulaires à remplir et contacter les services adéquats, demandez l’aide de votre délégué syndical du SNALC !
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox