PANDEMIE ET CONTINUITE PEDAGOGIQUE & ADMINISTRATIVE

PANDEMIE ET CONTINUITE PEDAGOGIQUE & ADMINISTRATIVE

PANDÉMIE ET CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE



Comment agir ?






Le SNALC rappelle que la priorité́, ce n'est pas la « continuité́ pédagogique », mais la limitation du développement de cette pandémie, et du nombre de morts.




Nous avons tous pleinement pris conscience que les circonstances exceptionnelles que nous vivons entraînent des modifications de notre manière de vivre, et donc de notre manière de travailler.

Cependant, le SNALC vous exhorte à agir avec discernement et mesure, comme les professionnels que vous êtes sont capables de le faire. Si vous êtes confrontés, en tant qu'enseignants du premier degré, du secondaire ou du supérieur, qu’AED, CPE, AESH, ITRF… à des injonctions qui vous semblent inappropriées, nous vous invitons à nous contacter avant de vous y plier ou de refuser.

En plus des conseils ci-dessous, nous sommes à votre disposition pour vous aider à agir en pleine conscience, dans le respect de votre liberté et de votre intégrité. Voir nos coordonnées.




Télétravail : Les bons gestes


Le SNALC vous conseille, malgré leurs imperfections, d’utiliser les outils mis en place par l’institution.
En effet, le SNALC déconseille l'utilisation de votre messagerie personnelle, des réseaux sociaux ou d’outils de visioconférence divers. Ces différents médias – à l’instar de DISCORD – posent de réels problèmes de sécurité et d’utilisation des données personnelles.





Faire au mieux au regard des circonstances


Durant cette période de confinement, tous ne vivent pas les mêmes circonstances, tous n’ont pas les mêmes outils.

Le SNALC demande que les personnels d'encadrement cessent de réclamer aux personnels de contacter 15 familles par semaine ou de se conformer à leur emploi du temps habituel. Il y a là une méconnaissance évidente de l’acte d’enseigner. Il faut faire confiance aux professionnels que nous sommes. Contactez-nous immédiatement en cas de dérive : voir nos coordonnées.

Le SNALC invite les collègues à agir avec mesure. Face à la surcharge, les élèves et leurs familles pourraient ne pas suivre. De même, soyez conscients que le télétravail induit une fatigue supplémentaire pour vous aussi. N’hésitez donc pas à vous ménager des plages de repos.

Le SNALC rappelle qu'il ne s'agit pas ici de finir les programmes au pas de charge, ni non plus de noter les travaux des élèves. Privilégiez les révisions, la consolidation des acquis. N'hésitez pas à utiliser le manuel, s'il existe, avant d'aller construire vous-mêmes des choses complexes.






Professeurs des écoles, professeurs en collège :

attention au double-travail


Comme en lycée, vous assurez la continuité pédagogique. Et, si vous êtes volontaires, vous assurez l’accueil des enfants des soignants.

Ainsi :

  • Le SNALC réclame que les conditions d’accueil prévues soient respectées. Nous invitons les collègues qui accueilleraient plus de 10 élèves à nous signaler ces dérives.

  • Le SNALC met en garde contre l’épuisement lié au double travail fourni par les collègues. L’accueil des enfants à l’école doit donner lieu à de la mesure dans les attentes en termes de continuité pédagogique par le télétravail.

Devant l'impuissance générée par cette situation (problèmes informatiques, stress pour la réussite des élèves...), ne tombez pas dans un schéma de culpabilité: vous faites ce que vous pouvez, comme vous le pouvez.






AESH : et pour vous ?


Les AESH, en tant que membres à part entière de la communauté éducative (circulaires 2019-088 et 2019-090 du 5 juin 2019) ont tout à fait vocation à participer à la continuité pédagogique.
Par contre, comme pour toutes les autres catégories de personnels, la participation à l'accueil des enfants des soignants en présentiel, c’est-à-dire au sein même des écoles ou/et des collèges, ne peut reposer que sur le volontariat. Si les AESH doivent rester disponibles et joignables pendant toute la période de fermeture des établissements scolaires, libre à eux de répondre favorablement aux sollicitations de leur hiérarchie.

Pour les AESH appelés à participer à la continuité pédagogique à distance (télétravail), malgré toute leur bonne volonté, la mise en œuvre de celle-ci peut s’avérer compliquée si leur équipement en informatique (ordinateur, connexion internet, imprimante...) est à la hauteur de leur rémunération. De plus, les AESH n’ont jamais bénéficié de formations pour la maîtrise des outils numériques. La participation des AESH ne doit se faire que pour des élèves notifiés et uniquement des élèves notifiés, et ils ne doivent se voir confier que des missions qui relèvent de la circulaire de mai 2017 (circulaire 2017-084 du 3 mai 2017).

Contactez-nous immédiatement en cas de dérive, en nous écrivant à : aesh-avs@snalc.fr






Quid de la fin de l'année scolaire ?


À l'heure actuelle, nous n'avons aucune visibilité sur la durée du confinement et sur une date de reprise des cours dans les écoles, collèges et lycées.

Pour le SNALC, il est évident qu'une forme d'adaptation des modalités des examens (dates, contenu des sujets, modalités de passation…) pourrait être nécessaire. En aucun cas cela ne saurait justifier une quelconque prolongation des cours après la date prévue dans le calendrier scolaire actuel.





CORONAVIRUS COVID-19 :

page d'information dédiée

sur le site du SNALC




-----------------------------

Consulter la rubrique dédiée sur le coronavirus


.
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox