L’OUBLI DES ADMINISTRATIFS

L’OUBLI DES ADMINISTRATIFS

L’OUBLI DES ADMINISTRATIFS


Par Frédéric ELEUCHE,
Secrétaire national du SNALC
Chargé des personnels administratifs,
techniques, de santé et sociaux
administratifs@snalc.fr
Le 17 mars 2020


Chacun a pu s’apercevoir qu’en cette période de circulation du virus chinois, le ministre de l’éducation nationale ne connaît que les élèves et les professeurs. Il « oublie » systématiquement qu’il y a 12 000 AAE, 18 000 SAENES et 32 000 ADJAENES, sans qui l’éducation nationale ne pourrait fonctionner.

Il en a donné un exemple frappant pendant les jours qui ont suivi la déclaration du président de la République (le soir du jeudi 12 mars 2020) puisqu’il a le soir même complètement « oublié » les instructions relatives au sort et au travail de ces personnels.

Pis encore, le 14 mars, il laisse entendre que ces personnels administratifs devront venir au travail à la demande des IEN et des chefs d’établissement, alors que seuls doivent être présents les chefs d’établissement et les gestionnaires, logés par nécessité absolue de service.

Le SNALC ayant réagi très fermement (voir sa déclaration sur le site national du SNALC) le ministre a dû changer son fusil d’épaule le matin du 15 mars et admettre l’absence des administratifs dont la présence n’est pas indispensable. Toutefois, on a noté avec consternation et colère que des recteurs et des chefs d’établissement, inconscients, ont demandé à leurs professeurs et à leurs administratifs d’être physiquement présents, alors que partout, on recommande le télé-travail.

Décidément, cette période de lutte contre le corona virus aura permis d’évaluer et d’apprécier les qualités et les insuffisances.
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox