SUPPRESSION DE L’OBSERVATOIRE DE LA SÉCURITÉ

SUPPRESSION DE L’OBSERVATOIRE DE LA SÉCURITÉ

LE SNALC PROTESTE CONTRE LA SUPPRESSION



DE L’OBSERVATOIRE DE LA SÉCURITÉ



©taikrixel


Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1438,
Par Frederic ELEUCHE, , secrétaire national aux personnels administratifs et de santé
20 février 2020





Le Premier ministre a notifié le 18 décembre 2019 sa décision de supprimer l’Observatoire national de la sécurité et de l’accessibilité des établissements d’enseignement. Créé en 1995, il a rendu d’immenses services aux établissements d’enseignement par ses préconisations, ses rapports, ses guides, ses propositions, son assistance pratique, sans oublier les collectivités territoriales qui ont officiellement contesté la décision gouvernementale.


Le SNALC s’honore d’en avoir fait partie depuis sa création et de pouvoir témoigner de son importance, de son rôle et de son efficacité sous la présidence de Jean-Marie Schléret.

Cette décision est non seulement condamnable mais aussi illogique car la loi du 26 juillet 2019 relative à l’école de la confiance demande expressément aux collectivités territoriales de consulter l’Observatoire et de suivre ses préconisations !

Le Premier ministre prétend que les missions de l’Observatoire seraient transférées à un autre organisme chargé du bâti. Or, l’observation du bâti des établissements d’enseignement relève de la responsabilité des collectivités territoriales et non pas du gouvernement..


contact : info@snalc.fr
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox