HARO SUR LE GRETA

HARO SUR LE GRETA

HARO SUR LE GRETA



Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1435,
Par Guillaume LEFEVRE, secrétaire national SNALC enseignement professionnel
11 décembre 2019



Le SNALC avait signalé les risques de la réforme de l’apprentissage sur l’enseignement dans la voie professionnelle dès septembre 2018. Mais la gestion de l’apprentissage confiée en avril 2019 aux GRETA, ajoutée à celle de la formation continue, ne fait que confirmer nos craintes.

En effet, pour la mise en oeuvre de leurs missions d’apprentissage et de formation continue, de formation et d’insertion professionnelles doit se constituer une obligation de fonctionnement entre GRETA et lycées. Ainsi, on constate la multiplication de conventions entre les GRETA et les EPLE présentées dans les CA de ces derniers depuis la rentrée. Faut-il rappeler que la RVP impose la création d’UFA ?

CE QUE L’ON PEUT Y LIRE EST PLUS QU’INQUIÉTANT

Parmi les obligations et modalités de participation des établissements, les EPLE membres du groupement mettent en commun les moyens nécessaires à l’exercice de leurs activités de formation et d’insertion professionnelles. Ils peuvent mettre à la disposition du support GRETA des personnels et des locaux et équipements. N’oublions pas que les apprentis sont en formation initiale jusqu’à 29 ans révolus ! Ici la mixité des publics pour les PLP est centrale.

Pire, les LP ou LPO doivent s’engager à intégrer les activités d’apprentissage et de formation continue qui les concernent dans leur projet d’établissement. Un engagement en faveur du développement de l’apprentissage et de la formation continue, que l’établissement membre du groupement réalise ou non des actions de formation. De plus, il est recommandé la prise en compte de ces deux types de formations dans l’organisation des services et des emplois du temps des personnels. À cela s’ajoute l’intégration des activités d’apprentissage et de formation continue dans ses missions des personnels des EPLE (accueil des stagiaires et apprentis, conduite pédagogique des actions, etc.). Quels seront alors la liberté pédagogique et le rythme scolaire des PLP ?

Le SNALC en appelle à tous les PLP et à ses élus dans les CA à être vigilants et à amender ces conventions privilégiant le volontariat des professeurs et la mixité des parcours pour éviter la fin du statut des PLP et de nos obligations de service.

contact :
info@snalc.fr

SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox