COLLÈGE : LA RÉFORME ATTENDUE

COLLÈGE : LA RÉFORME ATTENDUE

COLLÈGE : LA RÉFORME ATTENDUE

© iStock - ismagilov
Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1435,
Par Sébastien VIEILLE, secrétaire national à la pédagogie
11 décembre 2019



A son arrivée rue de Grenelle, M. Blanquer jouissait d’une aura positive. Lorsqu’il déclara vouloir revenir sur la réforme du collège, le SNALC était prêt à accompagner ce projet ambitieux et nécessaire. Où en est-on aujourd’hui ?

Il y avait une réelle attente, hormis pour les dogmatiques, adeptes du pédagogisme à tous crins. Les principaux syndicats du secondaire étaient tellement contre la réforme de 2016 que le ministre disposait d’un boulevard.

Certains renouvellements au ministère furent de bons présages. Les « aménagements » des programmes de Français, Mathématiques et EMC furent aussi des signaux plutôt positifs. Ils avaient été produits un peu rapidement pour être tout à fait efficaces, mais c’était un début.

Malheureusement l’arrêté du 16 juin 2017 ne laissa aucun doute sur le fait que cette aventure resterait sans lendemain. Contrairement à ce que d’aucuns annoncèrent, le ministre ne venait pas de sonner la fin des EPI et des approches pédagogiques qu’ils induisent.

Aujourd’hui, les « enfants » de la réforme arrivent en seconde. Ils entrent en chantant, la fleur au fusil et se retrouvent aux prises avec les nouveaux programmes du lycée. Et les remontées du terrain sont sans appel. C’est une Bérézina à laquelle les enseignants assistent presque impuissants.

Un IPR lors d’une réunion sur la liaison lança un jour : « Nous avons un problème de tuilage. » Belle métaphore, confinant à l’euphémisme pour parler de l’inadéquation entre l’amont et l’aval. Et le ministère s’en rend bien compte, qui annonce discrètement avoir missionné le Conseil Supérieur des Programmes pour revoir les enseignements au collège.

Le SNALC l’affirme. Il accompagnera toute modification des programmes qui ira dans le bon sens, celui de redonner une culture commune solide aux élèves, leur permettant d’être mieux armés pour l’avenir et pour comprendre le monde qui les entoure.

Mais si modification des programmes il y a, elle doit s’accompagner d’une refonte complète du collège, permettant aux enseignants de faire leur travail dans de bonnes conditions, débarrassés de l’interdisciplinaire forcé, des EPI et de toutes ces lubies inutiles et néfastes.

Le SNALC y veillera.

contact :
info@snalc.fr

SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox