LES INDISPENSABLES PETITES MAINS… de la vie scolaire

LES INDISPENSABLES PETITES MAINS… de la vie scolaire

LES INDISPENSABLES PETITES MAINS… de la vie scolaire

Dolorès RAVIDAT, CPE dans l’académie de Dijon.
CPE responsable nationale
cpe@snalc.fr
Le 19 novembre 2019

Ce sont les AED, nos chers collaborateurs qui, depuis 2003 (Loi n° 2003-400 du 30 avril 2003 qui institue les assistants d’éducation), sont les forçats de la vie scolaire.

Mais aussi, ce sont les CPE, ces invisibles que l’on sait trouver quand rien ne va. Nous devons tout faire, y compris nous former sur nombre de logiciels tels Pronote ou Eclat qui remplace Liberscol, nous adapter aux réformes, tout voir mais savoir nous faire discret, obliger des AED à faire de l’aide aux devoirs et autre garderie pour les élèves « passerelle », et j’en passe.

Tout ça pour à peine plus que le SMIC pour les AED et surtout, sur 1593h annualisées, ou 40,84 H/S, sans aucune possibilité d’accroître leur maigre revenu.

Tout ça pour un super salaire qui n’augmente que par le jeu du passage des échelons (à l’ancienneté pour la plupart d’entre nous), et éventuellement par une IMP si nous sommes bien vus des chefs, car la vie scolaire qui ne sert à rien, qu’à faire le pion d’après nombre de parents que nous voyons, n’a pas droit aux heures supplémentaires, les AED n’ayant même plus droit aux heures péri-éducatives, réservées aux personnels titulaires ! Régression, quand tu nous tiens…

Enfin, dernière surprise … Le décret n°2013-895 paru au « Journal officiel » du 6 octobre 2013 remplace le C.P.E. « membre de droit » au conseil d’administration des lycées professionnels par deux personnalités qualifiées représentant le monde économique. Possibilité est laissée au CPE de siéger au CA dans le cas où l’établissement n’a pas d’adjoint (ce qui le place dans l’équipe de direction). Dans l’autre cas, il peut être élu sur une liste des représentants enseignants (ce qui le place dans l’équipe pédagogique). En dehors de ces deux opportunités, le CPE est un membre consultatif. Et bien, j’ai beau travailler en LP, j’ai appris que j’étais membre de droit au CA !!!! Qui a dit que les textes devaient être respectés à la lettre ?

Les revendications portées par le SNALC sont limpides :

  • Une rémunération pour les surveillances de devoirs et/ou d’examens,

  • Une réelle formation sur les logiciels vie scolaire,

  • Un droit aux heures péri-éducatives,

  • Un respect des textes en vigueur.



SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox