LA SURPRISE DE LA RÉFORME DE LA FONCTION PUBLIQUE

LA SURPRISE DE LA RÉFORME DE LA FONCTION PUBLIQUE

LA SURPRISE DE LA RÉFORME DE LA FONCTION PUBLIQUE


Par Frédéric ELEUCHE
Secrétaire national du SNALC chargé des personnels administratifs,
techniques, sociaux et de santé.
administratifs@snalc.fr
Mis en ligne le 19 novembre 2019

Le SNALC est entré dans la moitié des comités techniques académiques de France lors des dernières élections professionnelles sans oublier qu’il est aussi au comité technique ministériel depuis les élections de 2014. Désormais représentatif, il reçoit toutes les informations relatives au sort et aux tâches de tous nos collègues, qu’ils soient professeurs ou ATSS et il peut en discuter aussi souvent que nécessaire et cela dans quelque académie que ce soit : le fait d’être membre du comité technique ministériel en fait un syndicat représentatif et à ce titre il a vocation à défendre n’importe quelle personne dans quelque catégorie ou corps ou académie où elle est affectée.

Paradoxalement, la loi du 6 août 2019 sur la réforme de la fonction publique lui donne un avantage particulier, celui de pouvoir conseiller et défendre tous les collègues, quel que soit leur corps ou leur catégorie, y compris dans des corps où il n’a pas obtenu d’élu en commission paritaire. Sa représentativité lui donne désormais le droit d’être sollicité par tous les collègues qui le souhaitent et connaissent sa particularité de défense individuelle et personnalisée de ses adhérents.

Ce n’est pas la moindre surprise de cette nouvelle loi.
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox