LES DIFFÉRENCES INDEMNITAIRES

LES DIFFÉRENCES INDEMNITAIRES

LES DIFFÉRENCES INDEMNITAIRES


Par Frédéric ELEUCHE
Secrétaire national du SNALC chargé des personnels administratifs,
techniques, sociaux et de santé.
administratifs@snalc.fr
Mis en ligne le 19 novembre 2019

Il existe un motif d’agacement ou même d’irritation profonde chez nos collègues sans compter les motifs de mécontentement habituels : traitements insuffisants, conditions de travail difficiles, souffrance au travail trop souvent, manque de considération et on en oublie.

C’est celui du montant des indemnités, dites de fonctions, de sujétion, d’exécution et d’engagement professionnel, ou IFSEEP.

Au cours des réunions que nous organisons un peu partout en France, nombreux sont les collègues qui nous apprennent qu’ils n’ont jamais reçu de notification officielle de leur classement dans tel ou tel groupe, contrairement à la règlementation. Certes, ils connaissent le montant de leur indemnité mensuelle, mais ils ignorent qu’il doit être revu tous les trois ans, parfois même dans quel groupe de fonctions, ils ont été classés.

Or, non seulement ces informations sont très importantes, mais en outre, il faut qu’ils sachent que la même personne, dans la même catégorie, dans le même grade, dans la même fonction, peut toucher une indemnité plus ou moins élevée selon qu’elle est nommée dans telle ou telle académie.

À ce sujet, certains de nos collègues se réjouissent de la nouvelle configuration des régions lorsqu’elles rassemblent deux ou trois académies. En effet, l’administration aligne le montant des indemnités sur le niveau de l’académie où il est le plus élevé.

Mais toutes les académies n’ont pas été fusionnées à l’exception de celles de Caen et de Rouen sous le nom de Normandie. Les autres font bien partie d’une même nouvelle région sans pour autant être fusionnées.

De même, vous avez appris dans notre précédente lettre électronique que le montant des indemnités allait être augmenté sur la base de 3 % pour la catégorie A, 4 % pour la catégorie B et 5% pour la catégorie C même si en juin dernier, beaucoup de collègues n’y ont pas cru.

Elle était pourtant vraie, mais elle n’a pas été appliquée de la même façon dans toutes les académies. Chacune d’entre elles après avoir consulté son comité technique académique a fixé à sa façon cette augmentation. C’est ainsi qu’ici, ce fut bien 3, 4 et 5 comme annoncé. Mais ailleurs, la catégorie A a dû se contenter de 2,5 % pendant que la catégorie C recevait une augmentation de 7 % !

Il s’agit donc de veiller à ce que les collègues soient traités de façon égale et n’aient pas à déplorer de ne pas être dans l’académie la mieux pourvue.

SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox