RADIS, OSEILLE, BLÉ, PEU IMPORTE NOUS SOMMES FAUCHÉS !

RADIS, OSEILLE, BLÉ, PEU IMPORTE NOUS SOMMES FAUCHÉS !

RADIS, OSEILLE, BLÉ, PEU IMPORTE NOUS SOMMES FAUCHÉS !

L'équipe des CPE du SNALC
cpe@snalc.fr
21 octobre 2019

Nos salaires sont parmi les plus bas des pays membres de l’OCDE…

Le gouvernement annonce une augmentation « très généreuse » de 300 euros (actée sous le précédent quinquennat ?!). Après les prélèvements sociaux il nous restera de quoi acheter une pizza et une place de cinéma dixit une collègue dans un article récent.

Quand notre ministre va-t-il entendre nos revendications ?

Nous avons un niveau d’études et un concours équivalent à celui des autres fonctionnaires de catégorie A…mais ni le salaire ni les primes. Pourquoi donc M. Blanquer ?

Nous demandons donc une augmentation significative de nos salaires (alignement avec les autres cadres de catégorie A).

Nous demandons une revalorisation de l’ISOE (substantielle) des CPE. Nous le répétons : nous gérons toutes ou presque les classes de nos EPLE.

Nous souhaitons devenir éligibles aux HSA et/ou HSE. Des collègues enchaînent les heures supplémentaires à titre bénévole… ce n’est pas acceptable : les 35 heures sont inscrites officiellement dans notre Emploi du Temps. Quelles soient respectées par tous les PERDIR.

Nous envisageons de discuter d’une prime pour l’organisation des examens et autres devoirs communs que certaines ou certains collègues gèrent lorsque l’EPLE ne compte pas d’adjoint.

Le SNALC élabore un cahier de doléances et de propositions sur la thématique de nos salaires. Le groupe des CPE collabore au plus près des intérêts des CPE.

Comme toujours le SNALC veille à la défense de vos droits et reste force de proposition.
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox