DÉMATÉRIALISATION DE NOS ÉCHANGES PROFESSIONNELS

DÉMATÉRIALISATION DE NOS ÉCHANGES PROFESSIONNELS

DÉMATÉRIALISATION DE NOS ÉCHANGES PROFESSIONNELS

AVANCÉE OU RÉGRESSION ?






Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1433 - octobre 2019
Par Sylvie CHIARIGLIONE, membre du Bureau national et secrétaire académique du SNALC Corse





L’informatisation progressive de nos établissements, l’utilisation d’incontournables platesformes de données inhérentes à nos missions quotidiennes, font débat. Cette rentrée fut encore l’occasion de tester nos aptitudes à gérer nerveusement l’impitoyable surpuissance informatique qui gagne du terrain chaque année davantage et, telle un véritable Attila, broie toute tentative d’échanges authentiques et circonstanciés, avec nos hiérarchies notamment. Grande invention par exemple que ce logiciel au nom sobre et sérieux qui est en vérité un effroyable dragon cracheur de missives aux multiples compétences destructrices !


Partagées entre paranoïa et un violent désir d’utiliser la bête pour « checker » nos messages ou en envoyer, nos vies sont suspendues désormais à l’onglet « discussion » en mode 24 / 24.

QUELLES VIES ?
Celles de pauvres hères qui ont le malheur – en plus d’être obligés d’ouvrir son antre à chaque cours pour les opérations courantes – d’installer la version smartphone de cette créature intrusive aux intarissables pop-ups de messagerie. Ce moment où l’oeil se pose sur le nombre de conversations non lues, cette frustration de voir les inutiles "ok" de Pierre répondant à Paul, cette haine profonde de recevoir les sempiternelles sollicitations dénuées de sollicitude de supérieurs désormais dématérialisés, inaccessibles mais paradoxalement plus présents, cette crainte viscérale de répondre de manière inappropriée par une note ineffaçable, ce besoin pourtant de s’exprimer librement, humain et légitime, cette humiliation de ne pouvoir le faire.

POUR QUI TRAVAILLE CE MONSTRE ?
Pour la Cause Éducative ! Mais de quelle éducation parle t-on ? Apprentissage de l’ingérence, harcèlement, prises de parole monologuées, musellement et esseulement, discrimination digitale, injonction larvée à se connecter pour se rendre disponible à toute heure. Dans cette lente descente aux enfers numériques que le système présente comme une révolution écologique, apprivoisons certes l’outil véloce de travail mais combattons sans relâche, par nos actes de parole, l’hydre impersonnelle, tentatrice et déloyale qu’il abrite.

SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox