RÉFORME DU LYCÉE, LE SNALC A TRACÉ DES LIGNES ROUGES

RÉFORME DU LYCÉE, LE SNALC A TRACÉ DES LIGNES ROUGES

RÉFORME DU LYCÉE, LE SNALC A TRACÉ DES LIGNES ROUGES

Sébastien VIEILLE
Secrétaire national à la pédagogie
pedagogie@snalc.fr
3 octobre 2019


Après les mobilisations et les crispations du mois de juin, le nouveau Directeur Général de l’Enseignement Scolaire a reçu chaque syndicat pour annoncer la tenue d’un comité de suivi de la réforme. A cette occasion, le SNALC a clairement posé ce qui pour lui constitue les points de blocage les plus importants.

Le premier est évidemment lié aux spécialités. Pour le SNALC, le passage de trois spécialités en première à deux spécialités est le point le plus aberrant de la réforme. Le SNALC défend la thèse que pour tous les parcours, et pas uniquement dans les domaines scientifiques, cette restriction de la formation des élèves va amener dans le supérieur des cohortes désarmées, dont le bagage sera loin de garantir la réussite.

Votre syndicat réfléchit à des propositions afin de maintenir une troisième spécialité sous la forme d’une mineure à trois heures, en conservant deux spécialités dominantes à six heures.

Le deuxième point de blocage réside dans les inégalités territoriales. Le SNALC réaffirme son attachement à une éducation réellement nationale. Il est anormal de voir des lycées proposant l’ensemble des spécialités quand d’autres n’en n’ont que cinq. Il faut, pour employer le langage de l’institution, un vrai maillage, une répartition équitable permettant aux spécialités de vivre, aux collègues de conserver leurs postes et aux élèves de réellement faire les spécialités qu’ils désirent.

Enfin, le SNALC affirme, en se basant sur les remontées qui lui ont été faites, que les structures des établissements ont été lourdement affectées par la réforme. De nombreux proviseurs adjoints se sont arrachés les cheveux à construire des emplois du temps et des « groupes » qui au final restent souvent très insatisfaisants.

Sur tous ces points, le SNALC aura besoin de vos retours.Et votre syndicat vous remercie d’avoir répondu nombreux au questionnaire sur la mise en place de la réforme. Nous ferons de nouveau appel à vous sur les thématiques traitées prochainement au comité de suivi. (ICI).
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox