L’EPS, CETTE DISCIPLINE QUI DEVRAIT RESTER «FACILE» ET «EXTRA-SCOLAIRE»

L’EPS, CETTE DISCIPLINE QUI DEVRAIT RESTER «FACILE» ET «EXTRA-SCOLAIRE»


L’EPS, CETTE DISCIPLINE QUI DEVRAIT RESTER

«FACILE» ET «EXTRA-SCOLAIRE»






Par Sylvie Chiariglione, membre du bureau national



Notre rôle de professeur principal dans l’accompagnement des élèves nous amène à dialoguer avec les familles. En lycée, il est question d’orientation, de donner du sens aux résultats pour envisager l’évolution des parcours.
Ces rendez-vous sont aussi l’occasion d’écoutes et bien souvent nous en entendons des vertes et des pas mûres, notamment sur l’EPS !
En plus de traiter les dispenses pour des inaptitudes (justifiées médicalement !) de joueurs de foot du week-end ou des danseuses rythmiques indisposées en semaine, il arrive aussi de gérer les rendez-vous dentiste, voire les sèches et parfois d’auditionner les inhibés ou les endeuillés.
Ces considérations évoquées, nous passons alors aux choses sérieuses, à l’analyse du bulletin en invitant aussi l’élève à se prononcer sur la qualité et la nécessité de son investissement en EPS !

Lorsque l’élève n’est pas convaincu de l'intérêt de cette discipline, ce sketch se solde souvent par un dénigrement de l’EPS qui devrait rester plus « accessible et ne l’est pas » ou « optionnelle » tant elle est « inutile dans la poursuite d’études », même s’il est vrai que « elle peut rapporter des points ».
Ainsi, il est urgent de transformer la perception que trop d’élèves ont de l’Education Physique au même titre que celle qu’ils ont aussi des arts et de la musique, parents pauvres de nos entretiens avec les familles tant elles sont rivées sur les grandes autoroutes dites littéraires ou scientifiques.

Ces entretiens mettent régulièrement en évidence le manque de reconnaissance et de valeur qui pèsent sur cette discipline. Un travail très important de reconsidération reste toujours à faire. Il passera nécessairement par une réflexion sur les contenus proposés aux élèves. Ils doivent les amener prioritairement à ressentir et apprécier les bienfaits des activités physiques et artistiques et d’une éducation bivalente, axée sur le développement équitable du corps et de l’esprit.

SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox