RECONVERSION PLP GA PEU D’AVANCÉES CONCRÈTES

RECONVERSION PLP GA PEU D’AVANCÉES CONCRÈTES

RECONVERSION PLP GA PEU D’AVANCÉES CONCRÈTES


© iStock - Gearstd

Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1431, juillet 2019
Par Valérie LEJEUNE LAMBERT, PLP GA, représentante du SNALC au Conseil supérieur de l’Éducation


Le SNALC a participé à la deuxième séance de concertation avec la DGRH sur le protocole PLP GA le 20 juin. Il en est sorti beaucoup moins optimiste que certains syndicats et n’a pas manqué de défendre les intérêts matériels et moraux des collègues GA.

APPELONS ENFIN UN CHAT UN CHAT !

Rappelons que ce protocole est, avant tout, un recueil des dispositions réglementaires existantes dans le cadre d’une mobilité de carrière, en principe librement choisie (Cf.QU n°1427-avril 2019). Ce qui n’est pas le cas ici. Le bilan DGRH est clair. « À titre d’illustration, sur 19 académies répondantes : les professeurs impactés par une mesure de carte scolaire sont estimés à 104 d’ici 2020, tandis que les départs à la retraite s’élèveraient à 186 enseignants (titulaires et CDI) ». On parle bien de mesures de carte scolaire.

DES MOYENS FINANCIERS DÉDIÉS À LA HAUTEUR DU PLAN SOCIAL ENGAGÉ

Le SNALC, face à ce cours magistral de procédures, a interrogé la DGRH sur des dispositions concrètes : le congé de formation et le CPF.

À budget constant, les délais d’obtention sont trop longs pour une reconversion à l’horizon 2022. Et il n’est pas souhaitable de prioriser les demandes des GA au détriment des autres collègues. L’indemnité de congé de formation se limite à 85% du traitement brut augmenté de l’indemnité de résidence avec un plafond à 2 620 €. Le SNALC s’est étonné que dans le cadre d’un plan social les personnels aient à faire un effort financier aussi conséquent. Il a demandé des mesures exceptionnelles pour la mise en œuvre du CPF. La DGRH s’est engagée à solliciter une augmentation des crédits, dans le cadre de la loi de Finances 2020. Le SNALC approuve cette démarche en regrettant qu’elle n’ait pas encore eu lieu et reste conscient qu’une demande n’est pas une acceptation.

DES REVENDICATIONS CLAIRES

Pour le prochain rendez-vous fixé en novembre 2019, le SNALC a répété son souhait d’obtenir les cartes des formations de toutes les académies à n+2 et les projections des départs à la retraite. D’autant plus que le mouvement de fermeture des sections GA va s’accélérer pour toucher la cible de réduction de moitié du flux d’élèves, en 2022.

Le SNALC est ouvert au dialogue social. Il n’adopte pas une posture systématique d’opposition. Mais il entend jouer son rôle de syndicat. Il revendique des moyens financiers dédiés et une communication loyale pour limiter la souffrance morale de nombreux collègues qui sont dans l’angoisse depuis le communiqué du ministre en mai 2018.■



contact :
info@snalc.fr
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox