ET L’EPS EN LP ?

ET L’EPS EN LP ?

Voie professionnelle

ET L’EPS EN LP ?



Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1427, avril 2019
Par Laurent BONNIN, secrétaire national à l’EPS




La réforme calamiteuse de la voie professionnelle va aussi impacter l’EPS en LP avec la mise en place progressive de nouveaux horaires et de nouveaux programmes. Où en sommes-nous ?


NOUVEAUX VOLUMES HORAIRES D’EPS : ATTENTION AUX DGH !

Jusqu’à présent les horaires d’EPS de la voie professionnelle étaient de 2 h en seconde et de 3 h en première et terminale pour les Bac Pro. Avec la mise en oeuvre de la réforme, ce volume est ramené à 2,5 h hebdomadaires pour tous les niveaux. Cette nouvelle répartition va engendrer une perte de 4,5 h par an et par classe. Cette baisse substantielle impactera évidemment les postes mais dans de faibles proportions.

Ce qui est aussi notable, c’est que cette réforme se met en place sur 3 ans. Au cours de l’année 2019-20, seules les classes de seconde seront concernées. Passant de 2 h à 2,5 h d’EPS hebdomadaires, les classes de 1ère et Terminales restant à 3 h, cela devrait se traduire par une légère augmentation des heures d’EPS au niveau des Dotations Globales Horaires (DGH). En 2020-21, les classes de 1ère perdront une 1/2 heure hebdomadaire. Les DGH retrouveront l’équilibre actuel. En 2021-22, la baisse sera alors effective puisque cette fois les terminales Bac pro perdront à leur tour une 1/2 heure d’EPS. Soyons donc vigilants !

NOUVEAUX PROGRAMMES : L’EPS DEVIENT MÉTHODOLOGIQUE !

Nous avons été reçus par la DGESCO le 3 mars pour examiner le projet de programme d’EPS de la voie Pro. Nous avons fait connaître notre profond désaccord avec la conception de l’EPS portée par ces programmes, nous les avons largement amendés. Pour l’heure, la liste nationale d’APSA disparaît au profit d’Attendus de Fin de Lycée Pro (AFLP) qui deviennent les éléments centraux des programmes. Ils pourront être construits à partir de n’importante quelle APSA issues d’un même Champ d’Apprentissage (CA), les ex CP. Nous dénonçons cette fausse idée qui repose sur une classification erronée des supports d’enseignement. Nous récusons par ailleurs l’apparition du « savoir s’entrainer » nouvel objectif général de l’EPS qui se voit doublé par un renforcement programmatique du CA n°5 et qui conduisent l’EPS dans une voie, sinon une impasse méthodologique, en décalage avec les besoins et les appétences du public des LP. Nous défendrons prochainement nos positions au Conseil Supérieur de l’Éducation




contact : EPS@snalc.fr
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox