VERS UN BAC CORRIGÉ SUR ORDINATEUR ?

VERS UN BAC CORRIGÉ SUR ORDINATEUR ?

VERS UN BAC CORRIGÉ


SUR ORDINATEUR ?




Par Jean-Rémi GIRARD, président du SNALC
Article publié dans la Quinzaine universitaire n°1426




Le SNALC a participé la 25 janvier dernier à une réunion sur l’expérimentation de la dématérialisation des copies de bac pour la session 2019. Il a rappelé que la question des conditions de travail était incontournable en la matière.



Cette expérimentation a donc lieu cette année, et concerne l’épreuve anticipée de sciences en L et ES. Elle se déroule dans les académies suivantes : Amiens, Besançon, Bordeaux, Dijon, Guadeloupe, Réunion, Lille, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz, Nantes, Poitiers, Reims, Rennes et Toulouse. Nancy-Metz expérimente également la dématérialisation sur l’épreuve anticipée de français.

Le ministère a mis en avant la question de la sécurisation (plus de pertes de copies, moins d’erreurs de saisie), mais aussi la possibilité de brasser les copies beaucoup plus facilement. Cette correction se fera via l’application SANTORIN, qui permet d’automatiser les transferts d’information ainsi que la mise en paiement. La numérisation est effectuée à l’aide d’un scanner spécifique, se révèle rapide (15 paquets de 30 copies en 45 minutes) et évite les fameuses opérations de massicotage et compagnie.

Le SNALC ne remet pas en cause (pour une fois !) la qualité du système. Elle est réelle et fait plutôt consensus. En revanche, il a averti le ministère sur le fait qu’on ne pouvait prétendre dématérialiser les corrections d’épreuves sans fournir du matériel de qualité (et la formation pour s’en servir) aux collègues.

En effet, si une correction sur tablette avec stylet se rapproche du geste de la correction papier, la version souris+ordinateur familial n’est absolument pas ergonomique et se révèle vite fatigante, notamment pour des travaux uniquement rédigés comme en français. Il faut arrêter de demander à notre profession d’utiliser son matériel personnel, payé sur des deniers personnels, pour accomplir un acte professionnel.

L’expérience passée (Étranger, DROM, BTS) montre aussi une très forte tendance au flicage, ainsi qu’à l’ajout inopiné de copies supplémentaires. Nous effectuerons donc une enquête auprès de nos adhérents pour faire un bilan précis et complet.





SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox