AESH : ASSEZ DE BONNES PAROLES. DES ACTES

AESH : ASSEZ DE BONNES PAROLES. DES ACTES

AESH : ASSEZ DE BONNES PAROLES. DES ACTES


Le SNALC a pris connaissance des annonces récentes de Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Éducation nationale, visant, selon lui, à améliorer la situation des accompagnants d'élèves en situation d'handicap (AESH) :


  • L’accélération du plan de transformation des contrats aidés précaires en contrats pérennes AESH

  • La mise en place d’une formation de 60 heures annuelles pour les AESH

  • La mise en place de Pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL)

  • La pleine reconnaissance des AESH comme professionnels à part entière des équipes éducatives

Pour le SNALC, ce genre d'annonce, ça ne mange pas de pain ! Il serait plus que temps d'en finir avec ces discours remplis de bons sentiments et de vagues promesses qui n'engagent à rien, et de se mettre autour d'une table afin de négocier une réelle revalorisation du métier d'AESH.

Le SNALC porte haut et fort les revendications des AESH : revalorisation salariale, meilleure prise en charge des frais de déplacement, versement d'une indemnité REP-REP+ pour ceux exerçant en éducation prioritaire, formation professionnelle de qualité, accès facilité au temps complet, amélioration sensible des conditions de travail, réelles perspectives de carrière.

Le SNALC réitère auprès du ministère sa demande d’ouvrir dès à présent des négociations permettant d’obtenir des avancées significatives pour le statut, les rémunérations et les conditions d’exercice des AESH.

Paris, 04 février 2019

Contact :
Philippe FREY, Vice-président du SNALC, philippefrey2@gmail.com

VERSION IMPRIMABLE
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox