LES AESH DANS LE PRIVE, LES OUBLIÉS DU MINISTÈRE

LES AESH DANS LE PRIVE, LES OUBLIÉS DU MINISTÈRE

LES AESH DANS LE PRIVE, LES OUBLIÉS DU MINISTÈRE


Les personnels AESH font partie intégrante des équipes pédagogiques… telle est en tout cas la vision du SNALC qui défend les AESH depuis toujours. Le statut de ces personnels reste néanmoins obscur au sein de l’enseignement privé sous contrat, notamment vis-à-vis de leur rôle dans les instances représentatives du personnel.

Mai 2018, le SNALC a saisi le ministère sur ces questions concrètes pour que des clarifications soient faites auprès des différentes instances afin que leurs droits syndicaux soient respectés. Engagés au sein des établissements, souvent pendant plusieurs années, ces personnels doivent être explicitement déclarés électeurs et éligibles au CSE, le Comité Social et Economique, l’une des trop rares instances où tous les personnels de nos établissements sont représentés. Reconnaître ces droits fondamentaux, c’est rendre possible, au sein de leur(s) établissement(s), l’expression syndicale à ces personnels… qui semblent en être les seuls exclus, puisque les nommés du public comme les maîtres auxiliaires bénéficient de ces droits.

Notre organisation syndicale attend un véritable geste du ministère en faveur des AESH (représentativité dans les instances, reconnaissance de la profession, fin de la précarité) et continuera de défendre ces personnels malheureusement trop souvent oubliés ; bien qu’indispensables pour la prise en charge des élèves en situation de handicap.


AYNE Loïc, responsable national de l’enseignement privé
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox