MOUVEMENT DES ENSEIGNANTS : UNE HARMONISATION EST NÉCESSAIRE

MOUVEMENT DES ENSEIGNANTS : UNE HARMONISATION EST NÉCESSAIRE

MOUVEMENT DES ENSEIGNANTS : UNE HARMONISATION EST NÉCESSAIRE


On pourrait imaginer, en ce XXIème siècle - époque de l’Internet et de l’école numérique, que les rectorats puissent communiquer entre eux, travailler de concert et adopter un cadre commun. Que nenni ! Les personnels ayant changé d’établissement voire d’académie s’en sont déjà aperçus à leur dépens ; une feuille de paie qui arrive plus ou moins tardivement, des délais de traitement des dossiers variables, etc.

Malheureusement ces désagréments ne s’arrêtent pas là. En effet, lors d’un recrutement de maître délégué auxiliaire, des écarts de salaires sont constatés entre différentes académies : à diplôme égal, le traitement peut être différent selon l’échelle de rémunération dans laquelle le maître a été classé.

Les différences les plus grandes sont rencontrées lors des demandes de mutations interacadémiques ; le vaillantprofesseur désirant muter, commence un parcours du combattant : tout débute par un dossier à destination de la CAE (Commission Académique de l’Emploi) à remplir - voire DES CAE, chaque instance académique demandant son formulaire. Certaines CAE demandent même un paiement pour envoyer le formulaire aux autres académies. La CAE étant une commission qui ne fait pas partie des commissions rectorales, dans certaines académies, un autre dossier à destination du rectorat est à compléter un peu plus tard dans l’année. Pour corser le chemin périlleux de la mutation, le vaillantprofesseur doit se renseigner sur les différents formulaires ET sur les dates de remise de ce fameux « dossier de mutation », chaque académie possédant son exemplaire propre. Eh oui ! il est nettement plus drôle d’avoir plusieurs formulaires à remplir, même si le fond est identique.

Vient ensuite le temps de la formulation des vœux. QUEL BONHEUR me direz-vous ! Le vaillantprofesseur va enfin pouvoir postuler dans les établissements qu’il convoite. OUI MAIS... selon l’académie, les dates d’ouverture du serveur sont différentes, dans certaines, il n’y a pas de serveur, cela se fait sous version papier, et dans d’autres encore, il faut s’adresser directement aux chefs d’établissement. Parfois même, un doublon est à faire à destination des CAE, car sinon la demande n’étant pas complète, le vaillantprofesseur se heurte à un « GAME OVER », « recommencez l’année prochaine ».

Quelques semaines plus tard s’enchaînent les différentes commissions : CAE puis CCMA. Passons sur les péripéties haletantes que certaines académies entretiennent avec un nombre incalculable de CAE (le vaillantprofesseur arrivera-t-il à passer tous les niveaux ?). Puis, c’est LE résultat ! Donné soit par mail, soit par courrier, soit par appel, soit à consulter via internet, chacune des académies ayant son propre mode de fonctionnement. Parfois c’est le drame : le vaillantprofesseur se voit refuser une mutation sous prétexte d’un manque de postes dans l’académie convoitée alors que les stagiaires (n’étant pas prioritaires sur un titulaire) sont placés sur ces postes.

Pourquoi le code de l’éducation est-il bafoué ? Pourquoi les règles ne sont-elles pas respectées ? Qu’advient-il dans ce cas lorsqu’un professeur veut réintégrer son corps après une demande de congé ? Normalement le dossier remonte en CNA. Oui mais... si chacune des académies (celle d’origine et celle d’accueil) se renvoient la balle ? Le vaillantprofesseur voit sa demande de mutation ne pas aboutir.

Est-ce l’administration qui paiera « les pots cassés » ? A l’heure où le gouvernement souhaite une fusion entre certaines académies pour qu’il n’en reste plus que 13, il est bon de se demander s’il ne vaudrait pas mieux mettre l’accent d’abord sur un véritable cadre national qui permettrait un travail commun et d’équipe plutôt qu’une fusion où les règles nationales sont arrangées à la sauce « académie ».

Sophie Grebert,
Professeur certifié, académie de Toulouse.
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox