BAC GA : réduction des effectifs et rénovation du référentiel

BAC GA : réduction des effectifs et rénovation du référentiel

BAC GA


RÉDUCTION DES EFFECTIFS ET RÉNOVATION DU RÉFÉRENTIEL




Par Guillaume LEFEVRE, secrétaire national du SNALC chargé de l'enseignement professionnel & Valérie LEJEUNE-LAMBERT, responsable PLP pour le SNALC de Versailles
plp@snalc.fr

Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1420




Encore beaucoup trop d’incertitudes pour les enseignants dans cette filière .

Le SNALC a participé au groupe de travail ministériel du mercredi 11 juillet sur la rénovation du Bac Pro GA. Le ministère a profité de l’occasion pour revenir sur le plan de reconversion des enseignants de la filière annoncé en mai 2018.


UN CONSTAT AFFLIGEANT

Cette première concertation pour la rénovation du Bac pro GA a débuté par la présentation par la DGESCO d’une étude universitaire prochainement publiée dont les constats ne surprendront pas les enseignants de terrain. Cette filière accueille un public majoritairement en grande difficulté sur les fondamentaux, peu motivé (au mieux seulement 30 % des élèves ont choisi ce bac en premier voeu), ce qui se traduit plus encore que dans les autres filières de la voie pro par un taux d’absentéisme important. Les enseignants consacrent une grande partie de l’année de seconde à mobiliser les élèves qui n’identifient pas clairement les métiers auxquels cette formation les destine ou qui sont déçus quand ils le comprennent. Il y a donc un décalage important entre les exigences du référentiel et les aptitudes des élèves. Le référentiel de certification est lourd à mettre en oeuvre avec 55 compétences à valider. L’outil Cerise Pro qui génère une fiche par compétence à évaluer est particulièrement chronophage et peu formateur pour des élèves dont les capacités auto réflexives, au vu de leur jeune âge, sont insuffisantes. Certains enseignants finissent par compléter eux-mêmes les fiches Cerise Pro. Rappelons que Cerise Pro s’inspire de la VAE dont les modalités sont remises en question tant il est démontré que l’on peut avoir des compétences sans pour autant être en mesure de les décrire. À quoi s’ajoutent des problèmes de connexion et de disponibilité de l’outil informatique dans les établissements. La faiblesse des élèves et le flou de cette formation pour les entreprises compliquent la recherche de lieux d’accueil pour les PFMP et l’insertion professionnelle.


LES PROPOSITIONS DU SNALC

Comme en témoignent les collègues, beaucoup de TPE et PME, coeur de cible pour l’accueil en PFMP et l’insertion professionnelle, s’étonnent de la disparition de la comptabilité. Le SNALC à l’écoute du terrain a demandé que soit réintroduit l’enseignement de la comptabilité, une certification spécifique pour les compétences langagières, la fusion des pôles 3 et 4 dont beaucoup de compétences sont redondantes et l’allègement des modalités de certification.

Le bac pro GA rénové sera mis en oeuvre à la rentrée 2020, en seconde, pour une première session d’examen en juin 2023. Le SNALC sera particulièrement présent pour que ce nouveau référentiel soit plus clair pour les enseignants et les familles et que cette formation permette une réelle insertion professionnelle et / ou une poursuite d’études réussie.


RÉDUCTION DES EFFECTIFS – ACCOMPAGNEMENT À LA MOBILITÉ OU À LA RECONVERSION DES ENSEIGNANTS

Le ministère souhaite réduire de moitié le nombre d’élèves en bac pro GA qui représentent actuellement 13 % des effectifs en Bac Pro soit environ 75 000 élèves pour les rediriger vers d’autres filières plus insérantes. Cette forte diminution étalée jusqu’en 2022 entrainera la suppression de 1 500 ETP (Équivalents Temps Plein) sur les 4 250 postes de titulaires actuels (et non pas 2 500 postes annoncés précédemment). Il table sur 1 000 départs à la retraite. Il resterait donc 500 collègues titulaires dont le poste fermerait. En parallèle se mettra en place la nouvelle carte des formations, en concertation avec tous les acteurs. Les enseignants concernés auront le choix entre une reconversion métier (reconversion disciplinaire - autres corps EN - fonctions administratives dans la fonction publique d’État ou collectivités territoriales) ou une mobilité géographique limitée à l’intra académique (avec en perspective l’alignement des académies sur les nouvelles régions). Ils seront accompagnés individuellement dans leur académie dans le cadre d’un plan d’accompagnement national qui se dit ambitieux. Les premiers entretiens individuels avec les enseignants impliqués seraient prévus en septembre/octobre 2018.

Le SNALC s’engage à suivre individuellement et à défendre chaque collègue concerné par une mobilité métier ou géographique. Il sera également présent pour les 450 collègues contractuels qui risquent fort d’être les premières victimes des fermetures de postes en GA


SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox