UNE NOUVELLE CHANCE POUR CERTAINS ADJAENES ?

UNE NOUVELLE CHANCE POUR CERTAINS ADJAENES ?

UNE NOUVELLE CHANCE POUR CERTAINS ADJAENES ?


Le SNALC a une fois de plus attiré l’attention du ministre de l’éducation nationale sur la situation de plusieurs centaines d’ADJAENES titularisés entre 1999 et 2005 et qui n’ont jamais eu le reclassement dont ont bénéficié leurs prédécesseurs et leurs successeurs.

Le ministre a chargé son cabinet d’examiner la question et le SNALC a donc été amené à expliciter en pleines vacances d’été cette situation auprès de la direction concernée.

On rappelle en effet qu’à cause de cette situation, des ADJAENES titularisés avant 1999 et après 2005 ont connu une carrière « normale » mais tous les autres titularisés entre ces deux dates n’ont jamais connu le reclassement de leurs collègues et se retrouvent ainsi aujourd’hui désavantagés , parfois de quatre échelons, par rapport aux autres.

Ils sont ainsi perdants en matière de traitement (plusieurs milliers d’euros au fil des ans) mais aussi en matière de pension et surtout en avancement. Nous en connaissons qui n’ont pu se présenter à des concours internes ou à des listes d’aptitude aussi tôt que leurs collègues. Le montant de leurs pensions en subira également les conséquences.

On se demande toujours comment l’éducation nationale a pu ainsi créer de fait une telle discrimination.

Frédéric Eleuche
Secrétaire national du SNALC
Chargé des personnels administratifs, de santé et sociaux
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox