LOGEMENT DE FONCTION (bis) : TÉMOIGNAGE D’UN INFIRMIER

LOGEMENT DE FONCTION (bis) : TÉMOIGNAGE D’UN INFIRMIER

LOGEMENT DE FONCTION (bis) :
TÉMOIGNAGE D’UN INFIRMIER


Nous avons publié un article sur le logement de fonction. A la suite de quoi, un de nos correspondants nous a envoyé une mise au point fort argumentée que nous avons également publiée. Elle a suscité un rectificatif que nous nous faisons un devoir de publier également.

La leçon que nous pouvons tirer de ces lettres est que le logement dit de fonction n’est pas forcément un avantage encore moins un privilège et que les situations sont très variées d’un établissement à l’autre ou même d’une académie à l’autre.

Citation:
Il y a une erreur dans votre article.

Les avantages en nature, supplément fiscal à payer, sont comptés mensuellement et non annuellement.

Vous notez 446 euros de supplément fiscal annuel, alors que c’est mensuel. Pour ma part, il y a trois ans, j’ai réussi le concours d’infirmier de l’EN.

Je me suis retrouvé nommé en internat avec un logement par nécessité absolue de service, alors que je possède une maison à 100 km de là, avec mon épouse qui travaille au CHU et mon fils scolarisé.

J’ai perdu l’IFSE de 297 euros, j’ai dû payer la taxe d’habitation du logement de fonction de 857 euros, la taxe poubelle de 133 euros, l’assurance du logement de fonction de 110 euros par mois, ainsi qu’un supplément fiscal lié à l’avantage en nature de 318 euros mensuel.

Tout ceci en plus des impôts fonciers, et de la taxe d’habitation de mon logement principal, ma maison proche.

Le logement de fonction m’a coûté plus de 5 000 euros par an.

De plus, impossible de dormir dans le logement de fonction, mal isolé, rue passante à proximité, usine juste en face.

Impossible d’y faire vivre une famille dedans. Trop bruyant. Ca a été une plaie pour moi. Depuis cette année, après un passage auprès de l’assistante sociale de l’académie, je suis en délégation rectorale en attendant une mutation pour rapprochement de conjoint.

Le logement de fonction peut être une vraie plaie financière, familiale et pour la santé.


SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox