BIG FATHER IS WATCHING YOU…

BIG FATHER IS WATCHING YOU…

BIG FATHER

IS WATCHING YOU…




Par Ghislaine SPENLÉ, professeur des écoles et responsable SNALC écoles européennes
Article publié dans la Quinzaine universitaire n°1419 de juillet/août 2018




Alors que le ministre de l’Éducation nationale tente d’interdire l’usage des portables dans l’enceinte des structures scolaires, les objets dits de surveillance y pénètrent discrètement mais assurément. Je ne peux pas me retenir de vous faire partager une anecdote qui nous fera réfléchir sur l’avenir de notre profession. Les faits qui suivent sont réels.


Ce matin-là, un père d’élève contacte la direction d’école pour un motif orwellien : il ne parvient pas à géolocaliser sa fille en classe ! En effet, le brave homme lui a mis une montre GPS au poignet pour mieux la tracer. La directrice est serviable – il va sans dire qu’elle n’a que ça à faire et doit s’incliner sous l’injonction de « bienveillance » – et face à l’incongruité de la requête, lui propose de se rendre dans la classe pour tenter de géolocaliser sa fille, à l’ancienne. Rien de tel que les bonnes vieilles méthodes.

Après une brève recherche, le fait est avéré : la fillette est effectivement en classe, parmi les siens. Au travail, elle a tout simplement volontairement éteint sa montre. Un sourire à la commissure des lèvres indique clairement qu’il ne s’agit en rien d’un acte manqué mais d’une tentative intentionnelle et affirmée de rébellion de la préadolescente. Effronterie secrètement savourée par la directrice admirative.

Cette aventure évoque plusieurs réflexions. Le ministre vient juste de décréter l’interdiction relative (1) des portables à l’école ; mais n’est-ce pas déjà un sujet obsolète quand on lit ce qui précède ? Notre société est passée à la vitesse supérieure et nos voisins allemands ont déjà légiféré sur la question des objets dits de surveillance interdisant mi-novembre 2017 cette pratique parentale abusive qui, outre le fait qu’elle permette la géolocalisation et l’écoute des enfants et autres adultes à distance, pose de graves problèmes de failles de sécurité et entrave l’autonomisation des enfants. C’est d’ailleurs au motif d’espionnage des cours à distance qu’a été portée l’interdiction en Allemagne.

Si en Chine il est culturellement admis de tenir en laisse des enfants en bas âge, nous, Français, devrons prendre garde à ne pas laisser instaurer la laisse virtuelle du XXIe siècle. Ces technologies participent d’une relation parents-enfant qualifiée par certains spécialistes de pathologique.

A quand le puçage de nos élèves ? Et pourquoi pas celui des enseignants…



(1) Cf. QU1418 page 20 où l’on comprend que le portable, qui était autorisé sauf là où il était interdit, est désormais interdit sauf là où il est autorisé, ainsi que l’a fort bien résumé JR Girard, président du SNALC.


SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox