CAPN LISTE D'APTITUDE AGRÉGÉS 2018

CAPN LISTE D'APTITUDE AGRÉGÉS 2018

CAPN D’ACCÈS AU CORPS DES AGRÉGÉS 2018

PAR LISTE D’APTITUDE




Par Frédéric SEITZ, responsable national des agrégés, et Philippe FREY, vice-président, pour les commissaires paritaires nationaux
Article publié dans la Quinzaine universitaire n°1419 de juillet/août 2018




La commission paritaire nationale du corps des agrégés portant examen des dossiers de candidature pour l’accès au corps des agrégés par liste d’aptitude s’est tenue à la DGRH, les 19, 20 et 21 juin.

ll y a eu cette année 15 276 candidatures (2,2 % de moins que l’an dernier). Les rectorats ont proposé à la CAPN 1422 dossiers.

En préambule, le SNALC a tenu d’abord à exprimer auprès de la DGRH la colère et la frustration des collègues de toute catégorie qui subissent cette année les premiers effets du PPCR, auquel le SNALC s’est opposé avec constance et qu’il a rejeté au CTM.

RENDEZ-VOUS DE CARRIÈRE

Les agents qui viennent de recevoir leur compte-rendu d’évaluation ignorent toujours comment il sera pris en compte pour leur avancement et s’ils pourront bénéficier au moins d’une des deux opportunités d’avancement accéléré au 7ème ou au 9ème échelon, dans une carrière bridée, pour les autres échelons, par un rythme unique.

PROMOTION À LA HORS CLASSE

La conservation sous une forme pérenne de l’appréciation du recteur, une fois qu’elle a été donnée dans la deuxième année suivant le 9ème échelon, entraîne la démotivation des personnels qui comprennent que cette appréciation demeurera figée, quelle que soit leur implication ultérieure.

CLASSE EXCEPTIONNELLE

Elle est attribuée au compte-gouttes, de surcroît sur la base de deux viviers inégaux et disproportionnés, ce qui désavantage fortement les personnels n’ayant ni fonction ni affectation spécifique.

Enfin, la mise en oeuvre du PPCR a encore accentué le déclassement indiciaire des agrégés.

Le SNALC a également dénoncé le projet gouvernemental visant, sous couvert de modernisation du dialogue social, à exclure les syndicats de la quasi-totalité des instances où est examinée la carrière des personnels : mutations, promotions d’échelon, de corps et de grade, titularisations. Cette suppression du paritarisme annoncée de façon décomplexée à quelques mois des élections professionnelles, représente une attaque invraisemblable contre les droits des personnels, quand les abus et pressions ne cessent d’être dénoncés, les conditions de travail de se dégrader

Pour l’accès par liste d’aptitude à l’agrégation, le SNALC a rappelé que l’élément qui doit primer dans la sélection des candidats est leur qualité professionnelle élevée à un niveau tel qu’elle les rend aptes à exercer pleinement toutes les missions confiées aux agrégés (classes supérieures de lycée, universités, centres de formation).

Cet esprit de la liste d’aptitude des agrégés doit s’appliquer à la fois et tout autant :
Aux candidats déjà avancés dans la carrière pour lesquels l’intégration au corps des agrégés couronne toute une vie professionnelle consacrée à l’enseignement, à la recherche, à la formation, selon le cas,
aux collègues avec une ancienneté de carrière nettement moindre mais dont la richesse déjà grande des connaissances, de l’expertise disciplinaire, l’implication légitiment l’inscription. C’est en effet l’excellence du dossier qui prime, et la valeur peut, dans certains cas, de ne pas attendre le nombre des années.

Le SNALC a évoqué les « sorties de route » (l’expression vient de l’administration) de plusieurs IA/IPR qui ont continué de mener des inspections pédagogiques en 2016- 2017, (contrairement à la note de service 2016-072 du 16 décembre 2016), et ont relevé ainsi des notes pédagogiques anciennes. Cela a entraîné une rupture d’égalité dans le traitement des dossiers de candidature entre les candidats qui ont pu bénéficier de cette libéralité et ceux qui en ont été privés. Le SNALC a demandé que les notes pédagogiques de l’année 2016-2017 ne soient pas prises en compte dans les arbitrages de cette CAPN et neutralisées, ce qu’a accepté l’administration.

Le SNALC a rappelé son attachement à la lutte contre les discriminations et les inégalités sociales, sans néanmoins perdre de vue que le véritable critère de référence pour la sélection pour l’accès à l’agrégation par liste d’aptitude doit être la qualité intrinsèque du dossier.

La promotion à l’agrégation par liste d’aptitude est bien plus qu’une simple promotion d’échelon. Elle repose sur une démarche volontaire de candidature, étayée par une lettre de motivation, démontrant des compétences acquises par l’expérience et dont le haut niveau justifie l’intégration au corps d’excellence que sont les agrégés



contact : Frédéric SEITZ
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox