COMMENT FONCTIONNE PARCOURSUP

COMMENT FONCTIONNE PARCOURSUP

COMMENT FONCTIONNE PARCOURSUP


La procédure se déroule en plusieurs phases dont voici le détail.

Phase 1 : inscription. Le candidat entre dans le système ses coordonnées : nom, adresse, mail, numéro de portable, établissement actuel, formation actuelle ; il reçoit un numéro d’identification, et comme sur toute plateforme Internet, choisit un mot de passe pour se connecter.

Phase 2 : détermination des vœux. Le candidat choisit au maximum dix vœux parmi toutes les possibilités offertes par l’enseignement supérieur français. Ses vœux peuvent porter sur tous les types de formations, sélectives ou non sélectives, dans les établissements de son choix.

Certaines formations sont regroupées en « vœux multiples ». Un vœu multiple permet de choisir la ou les formations souhaitées parmi un ensemble de formations qui sont regroupées par type, spécialité ou mention. Un vœu multiple est composé de plusieurs sous-vœux : chacun d’entre eux correspond à une formation dans un établissement donné. À l’intérieur d’un vœu multiple, le candidat peut sélectionner une ou plusieurs formations sans les ordonner. Le vœu multiple permet d’élargir les possibilités de choix : il compte pour un seul vœu parmi les 10 vœux possibles.

Au total, un candidat peut formuler de 1 à 10 vœux, qu’il s’agisse de vœux multiples ou non, et 20 sous-vœux maximum pour l’ensemble des vœux multiples de BTS, DUT, CPGE, licences et PACES (hors écoles d’ingénieurs et de commerce et PACES Ile-de-France).

Pour certaines formations de CPGE, il est possible de demander la même formation avec et sans internat. La demande d’une même CPGE avec et sans internat dans le même établissement ne compte que pour un seul sous-vœu.

Pour les formations non sélectives (licences et PACES) dans lesquelles le nombre de vœux dépasse le nombre de places disponibles, un taux maximum de candidats non résidents dans le secteur de la licence considérée pouvant être admis sera fixé. Ce secteur correspond dans la plupart des cas à l’académie. Ce taux maximum sera affiché au mois de mai pour chaque formation concernée.

Phase 3 : confirmation des vœux.

Pour pouvoir confirmer un vœu, le dossier du candidat doit être complet. Seuls les vœux confirmés seront étudiés par les formations et pourront donner lieu à une proposition d’admission. Les vœux doivent être confirmés au plus tard le 31 mars, mais il est possible de renoncer après le 31 mars à un vœu qui a été confirmé.

Avant de pouvoir accéder à la confirmation d’un vœu, le candidat doit indiquer son vœu préféré dans le cadre « Ma préférence ». Cette information confidentielle, non transmise aux établissements, a pour seul objet d’éclairer la commission d’accès à l’enseignement supérieur, qui pourrait être amenée à lui faire des propositions s’il ne reçoit aucune proposition sur l’un de ses vœux confirmés.

Pour chaque formation demandée, le candidat doit saisir son projet de formation motivé. Chaque formation pouvant en outre demander différentes pièces pour lui permettre d’examiner son dossier, il doit saisir en ligne les informations demandées (ex : CV) et déposer sur le site les éventuelles pièces demandées. Dans la plupart des cas, les bulletins de Première et de Terminale font partie des éléments demandés par les formations. Pour les élèves de Terminale générale, technologique ou professionnelle des lycées français publics ou privés sous contrat, la plupart des établissements effectuent une remontée des notes et des appréciations des bulletins scolaires de Première et de Terminale dans les dossiers Parcoursup. Cette remontée des bulletins doit être terminée au plus tard le 31 mars. Les candidats concernés doivent vérifier attentivement l’exactitude des notes et appréciations remontées dans chacun de leurs bulletins, les compléter si nécessaire et signaler les erreurs éventuelles à leurs établissements. Si les bulletins Parcoursup ne sont pas alimentés par une remontée faite par son établissement, l’élève de Terminale doit effectuer lui-même la saisie des bulletins demandés.

Pour les candidats scolarisés en Terminale dans un établissement français, le deuxième conseil de classe se déroule entre le 14 et le 31 mars 2018 inclus. Pendant cette période, tous les professeurs renseignent, pour chacun de leurs vœux, la fiche Avenir. Ils y indiquent, pour chaque matière, leur rang de positionnement, leur moyenne des deux premiers trimestres ou du premier semestre de Terminale, ainsi qu’une appréciation portant sur leurs résultats, les progrès constatés et leurs aptitudes à une scolarité dans le type de formation sollicitée. Le professeur principal, en plus des éléments relatifs à sa discipline, apporte des éléments d’appréciation et le chef d’établissement porte son avis éclairé par le conseil de classe qui examine les vœux. Le projet de formation motivé du candidat ainsi que les attendus de la formation demandée pourront être pris en compte pour la formulation de cet avis.

Cette fiche fait partie du dossier qui sera analysé par les formations demandées. Elle leur est transmise par voie électronique par Parcoursup le 4 avril. A partir du 22 mai, les candidats pourront prendre connaissance de l’intégralité de leur fiche Avenir pour chacun de leurs vœux.

Phase 4 : envoi des propositions et réponses des candidats.

A partir du 22 mai jusqu’au 21 septembre inclus, à la suite de l’examen de leur dossier, les candidats prendront connaissance des réponses des établissements pour chacun de leurs vœux et ils répondront aux propositions qui leur sont faites. Le processus de propositions est suspendu pendant les épreuves écrites du baccalauréat. Il est possible d’avoir plusieurs propositions d’admission simultanément dans des formations différentes.

Les candidats peuvent accéder à la licence de leur choix à l’université. Lorsque le nombre de vœux reçus est inférieur au nombre de places disponibles, l’établissement peut répondre oui ou oui-si.

Lorsque le nombre de vœux reçus est supérieur au nombre de places disponibles dans un établissement, les vœux des candidats sont ordonnés après que les dossiers de chacun ont été étudiés pour vérifier leur adéquation avec la formation demandée. L’établissement peut donc répondre oui, oui-si ou en attente d’une place.

Si la décision est oui-si, cela signifie que l’établissement conditionne l’inscription du candidat à son acceptation de suivre un parcours de formation personnalisé (stage de remise à niveau, cursus adapté…) « pour le renforcer dans les compétences attendues et l’accompagner vers la réussite ».

Pour les formations sélectives (CPGE, BTS, DUT, école…), un établissement peut répondre oui, en attente d’une place ou non. Une formation sélective qui a reçu davantage de vœux qu’elle n’offre de places peut faire une proposition d’admission aux candidats non refusés, ou les mettre en attente d’une place, selon leur rang de classement et le nombre de places disponibles. Par contre, si la formation a recueilli moins de vœux qu’elle n’offre de places, elle ne peut que refuser le candidat ou lui faire une proposition d’admission.

Si un candidat fait tous ses vœux dans des formations sélectives et reçoit uniquement des réponses négatives, une commission d’accès à l’enseignement supérieur étudiera son dossier et « pourra lui faire des propositions dès le 22 mai ».

Les candidats doivent respecter la date limite de réponse qui leur est indiquée pour chaque proposition qui leur est faite. Le délai de réponse est de 7 jours pour les propositions reçues jusqu’au 25 juin inclus. Il passe à 3 jours pour les propositions reçues à compter du 26 juin puis passe à un jour à partir du 21 août.

Si un candidat reçoit plusieurs propositions d’admission, il ne peut en accepter qu’une seule. Il renonce alors à toutes les autres propositions. Si un candidat accepte une proposition alors qu’il a des vœux en attente dans d’autres formations, et qu’il souhaite conserver un ou plusieurs de ces vœux en attente, il doit l’indiquer clairement pour chacun, sinon ces vœux en attente seront supprimés.

Si un candidat reçoit une proposition dans une formation dont la décision est oui-si et n’est pas d’accord pour suivre le dispositif pédagogique adapté qui lui est proposé, il peut renoncer à la proposition et à la possibilité de suivre cette formation.

Phase 5 : phase complémentaire.

La phase complémentaire permet aux inscrits sur Parcoursup de consulter les formations qui disposent de places vacantes. De nouveaux vœux pour des formations disposant de places vacantes peuvent alors être formulés. Cette phase débutera le 26 juin.

Après les résultats du bac, la commission d’accès à l’enseignement supérieur dirigée par les recteurs étudiera les souhaits prioritaires et les dossiers des bacheliers et fera des propositions de formation au plus près des choix initiaux du lycéen.

David Augier
Commissaire paritaire national
Chaires supérieures
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox