LES REVENDICATIONS DU SNALC

LES REVENDICATIONS DU SNALC

LES REVENDICATIONS DU SNALC


Avant tout, le SNALC exige que tous les professeurs dont l’horaire hebdomadaire en CPGE suffit à définir un service complet bénéficient des dispositions du décret du 25 mai 1950 et de la circulaire du 29 mars 2004 pour la définition de leurs ORS. Cela doit concerner aussi bien les titulaires que les stagiaires en situation, les professeurs de chaire supérieure et les agrégés que les certifiés, les collègues nommés au mouvement spécifique que ceux qui ont obtenu une attribution d’heures, et ceci quelle que soit la discipline enseignée.

Pour tous les professeurs nommés au mouvement spécifique dont l’horaire hebdomadaire en CPGE ne suffit pas à définir un service complet, le SNALC demande :


  • la possibilité de choisir de compléter leur service avec des interrogations orales jusqu’à concurrence de deux heures hebdomadaires, à raison de trente heures par an en première année et vingt-cinq heures par an en deuxième année ;

  • au cas où ils assureraient des heures en second cycle, la prise en compte de ces heures pour la définition de leur service comme s’il s’agissait d’heures de CPGE ;

  • s’ils assurent des heures supplémentaires en second cycle, la rémunération des deux premières au taux CPGE correspondant à leurs ORS, les suivantes étant rémunérées au taux second cycle.

Pour les professeurs en service partagé qui ont bénéficié d’une attribution d’heures en CPGE insuffisante pour définir un service complet en classes préparatoires, le SNALC demande que ces heures comptent pour une heure quarante et non pour une heure et demie pour compenser la perte de l’heure de première chaire résultant du décret du 20 août 2014.

À partir des ORS définies par les textes réglementaires, le SNALC demande :


  • pour les professeurs qui ont plus de cent étudiants en charge au total, l’attribution d’une HSA ;

  • pour chaque classe à programme tournant, l’attribution d’une HSA.

Enfin, le SNALC appelle de ses vœux l’ouverture d’une réflexion sur la rémunération des professeurs de classes préparatoires, avec les objectifs suivants :


  • mieux payer ceux qui sont mal rémunérés compte tenu du travail qu’ils fournissent ;

  • diminuer les effets de seuil du vingtième étudiant et du trente-cinquième ;

  • inclure une partie des heures supplémentaires dans le traitement principal de façon à sécuriser le revenu des professeurs concernés et à augmenter leurs droits à la retraite.

Anne-Marie Béninger
Commissaire paritaire nationale
Chaires supérieures
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox