CONSEIL SUPERIEUR DE L'EDUCATION DU 8 JUIN 2017 : Déclaration du SNALC-FGAF

CONSEIL SUPERIEUR DE L'EDUCATION DU 8 JUIN 2017 : Déclaration du SNALC-FGAF

Publié le 08-06-2017

Dernière modification le 10-06-2017

CONSEIL SUPERIEUR DE L'EDUCATION DU 8 JUIN 2017

Déclaration du SNALC-FGAF

Monsieur le Ministre,

Le SNALC-FGAF n'a pas l'habitude des déclarations longues. Il va donc vous dire l'essentiel.

Nos collègues sont actuellement épuisés, non seulement de par leur travail, qu'ils exercent dans des conditions de plus en plus difficiles, mais également du fait d'un certain nombre de réformes sans queue ni tête qu'ils ont subies ces dernières années.

Vous présentez aujourd'hui deux textes modificatifs concernant les rythmes scolaires et le collège. D'aucuns pourraient vous dire que vous agissez avec précipitation. Ce n'est pas notre analyse. Pour nous, il y avait urgence. Le SNALC, qui proposera un certain nombre d'amendements correspondant aux demandes du terrain, soutiendra ces deux textes, qui améliorent l'existant. Toutefois, la question de l'école et du collège n'est pas pour autant épuisée : les programmes, le livret scolaire unique, le diplôme national du brevet et beaucoup d'autres choses nécessitent d'être mises sur la table à la rentrée 2017 afin d'en finir avec un certain nombre d'absurdités.

Le SNALC-FGAF, comme vous le savez, sera force de proposition, sur ces sujets comme sur les autres que vous souhaiterez ouvrir. Il vous a transmis ses analyses, ses demandes, ses projets. Nous espérons un dialogue constructif dans l'intérêt de l'ensemble des personnels et des élèves. Nous avons trop souvent été déçus, Monsieur le Ministre. Alors s'il était possible de ne pas l'être une fois de plus, nous vous en serions reconnaissants.

Merci.

Contact :
Jean-Rémi GIRARD, Vice-Président du SNALC, girardsnalc@yahoo.fr