Nouvel accord FORMIRIS

Nouvel accord FORMIRIS

Nouvel accord FORMIRIS

Le 27 janvier 2017, le ministère de l’éducation nationale (direction des affaires financières) et FORMIRIS (la fédération des associations pour la formation et la promotion professionnelles dans l’enseignement catholique) ont signé un nouvel accord concernant la formation continue des professeurs de l’enseignement privé sous contrat.

FORMIRIS est, pour les professeurs du privé, l’organisme organisant et prenant en charge la majorité des formations. Chaque établissement dispose d’un budget « FORMIRIS » leur permettant de former les professeurs de l’enseignement privé.

Ce nouvel accord :

- Précise les modalités de remboursement des frais de déplacement, d’hébergement et de restauration pris en charge par FORMIRIS
- Offre enfin la possibilité que les professeurs du privé sous contrat puissent bénéficier des formations organisées par les inspections
- Renforce les modalités de contrôle de l’Etat sur FORMIRIS (comptes rendus financiers plus détaillés, évaluations pédagogiques par l’inspection Générale ...)

Le montant des remboursements est mené à être changé dans les prochains mois, des textes étant à l’étude au sein de FORMIRIS. Pour information, voici les données actuelles :

Frais d'hébergement et de déplacement

- Aucune participation si l’aller-retour entre l’établissement principal et le lieu de formation fait moins de 70km.

- Si la distance est comprise entre 70 et 100 km, vous pouvez être remboursé à hauteur de [kilomètres aller-retour] x 0.20€ (soit vingt centimes par kilomètres) par jour de formation

- Si la distance est supérieure à 100 km et que votre formation est en continue (sur plusieurs jours), vous serez remboursé pour 1 aller-retour (20 centimes / kilomètres) et bénéficierez d’un forfait pour l’hébergement (de 50€, 40€ ou 30€ la nuitée selon la zone, nous contacter).

Ces indemnités sont versées à votre établissement qui se chargera de vous les reverser ensuite.


Le SNALC se réjouit que l’ensemble des professeurs puissent à présent bénéficier des actions de formation organisées par les inspections quand la plupart de ces formations étaient, par le passé, fermées aux professeurs du privé sous-contrat ; l’Inspection avançant souvent l’argument que seul FORMIRIS devait prendre en charge les formations.

Or, sans cette possibilité et compte tenu des nouvelles modalités de suivi des professeurs introduites par le PPCR, les professeurs exerçant dans le privé sous contrat risquaient de ne rencontrer les IPR que dans le contexte bien particulier des inspections. Ainsi, nous espérons que ce nouvel accord permettra réellement de mettre un terme à cette différence de traitement public - privé injuste et offrira à ces professeurs d’autres occasions moins formelles de rencontrer le corps des inspecteurs.

L’Etat doit permettre aux professeurs du privé de se former réellement en ayant une offre digne de ce nom. Actuellement, les budgets « FORMIRIS » alloués aux établissements ne permettent que peu d’inscriptions malgré les volontés de se former – ainsi, dans certains cas, un professeur ne pourrait recevoir une formation individuelle que tous les vingt ans du fait des budgets restreints, soit deux fois dans une carrière… carrière pourtant bien connue pour son éternel renouvellement !

Et que penser du fait que dans le privé la validation de ces formations doit impérativement passer par le chef d’établissement qui organise à sa manière le plan de formation ? Il choisit donc les professeurs qu’il accepte d’envoyer en formation, sans nécessairement devoir justifier ses choix – à part, dans le cas des plus consciencieux, lors des réunions du Comité d’Entreprise. Une situation qui peut donc pénaliser des agents voire créer des litiges internes qui n’existeraient pas si la formation des professeurs du privé était organisée autrement...

AYNE Loïc
Responsable national de l'Enseignement Privé
prive@snalc.fr
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox