Protestation contre la « réforme » : LE SNALC PASSE AUX ACTES

Protestation contre la « réforme » : LE SNALC PASSE AUX ACTES

Protestation contre la « réforme »

LE SNALC PASSE AUX ACTES



Vous le savez : le SNALC a déjà appelé à boycotter la surveillance et la correction du brevet des collèges en protestation contre la « réforme ».

Dans l’Académie de Nantes, la doyenne de l’inspection, Mme Le Mat, a trouvé la parade : seuls les enseignants du public « bénéficieront » de la formation pour la « réforme du collège » et cette formation aura lieu sur les jours des épreuves et des corrections du DNB.
En conséquence, elle mande aux chefs d’établissement du privé de « faire un effort dans la mobilisation de leurs enseignants pour la surveillance et la correction des épreuves du DNB. »
N’est-ce pas magnifique ? Voici 40 ans, certains étaient horrifiés à la seule idée que des « gens » du privé pourraient noter les élèves du public. Les temps ont bien changé.

Ainsi donc, chers collègues du privé, vous voilà ravalés au rang de bouche-trous afin que la « formation (?) » du public puisse tourner sans problème (rien n’est moins sûr). Vous pourrez en profiter pour assurer également le service des boissons, serpiller les salles d’examen puis remettre révérencieusement plein de bonnes notes en chantant « Laudamus, benedictimus, adoramus, glorificamus te, gratias agimus tibi propter magnam gloriam tuam » à l’intention de Mme NVB qui n’aime rien tant que le latin, par exemple comme ces extraits tiré de la « Krönungsmesse » (Missa in C) de Mozart.

Quant aux collègues du public, nous saurons leur transmettre cette information trouvée sur Mediapart du 1er mars.
Bref : ironie mise à part, le SNALC vous appelle à rester chez vous plutôt qu’à vous laisser instrumentaliser au service de cette funeste réforme.




Le nom de la doyenne de l’inspection de l’Académie de Nantes fait « tilter » : certes, le rapprochement avec la figure du jeu de tarot (ici de Nicolas Convert) est facile mais prête toutefois sinon à sourire, du moins à réfléchir à ce qui n’est certainement qu’un hasard…
Voici en substance une partie de la présentation qui est faite de cet arcane par Jodorowsky: « …représente… la folie, le désordre, le chaos… dont la phrase-clef serait « tous les chemins sont mon chemin », éternel voyageur – peut-être autour de son bâton – sans finalité vers sa propre destruction. »

Ajoutons-y le chat ou le chien (le SNALC ?) qui vient mordre cette figure de l’errance.

Ajoutons aussi – et cette fois sans rire - que le projet de « réforme » du collège si curieusement défendu dans son Académie par Madame Le Mat représente bien un désordre menant à la destruction, au moins partielle, du collège, d’où notre appel aux collègues du privé de ne pas entraver par leur complicité active (acceptation de surveillance et de correction) l’action des collègues du public contre ce projet calamiteux à laquelle ils sont par ailleurs bien volontiers invités !



Hervé Garlet
prive@snalc.fr
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox