La trahison

La trahison

La trahison




Ce terme revient en force tant dans le premier degré que dans le second au sujet du comportement de plusieurs syndicats. Il faut distinguer ici entre les syndicats « maison » de l’Enseignement catholique sous contrat et d’autres syndicats de l’Enseignement public partiellement présents dans le privé.

Dans l’Enseignement catholique : l’allégeance (dénoncée plus haut) soutenue unanimement par les syndicats « maison » représentatifs dans l’Enseignement privé sous contrat est mal vécue par de nombreux collègues de collège ET des classes de CM1-CM2 (le « cycle 3 »). D’une part, nombreux sont les professeurs de collège qui ont désormais bien compris ce qui les attend, d’autant que les campagnes de formatage ont commencé, et d’autre part ils se préparent comme leurs collègues du premier degré à des réunions supplémentaires – la réunionite se porte très bien, merci.

Dans l’Enseignement public, ce sont clairement le SGEN-CFDT et le SE-UNSA qui sont identifiés comme seuls soutiens à cette « réforme » et même parfois qualifiés de « collabos » et de traîtres. Tous les autres syndicats ont constitué une intersyndicale opposée à ce projet de réforme du collège version Vallaud-Belkacem.

Et vous ? Êtes-vous syndiqué(e) ?
Non ? Le SNALC vous offre l’opportunité de rejoindre LE syndicat non subventionné présent dans le public comme dans le privé sous contrat, totalement indépendant.
Oui ? Êtes-vous satisfait de votre syndicat ? Si la réponse est non, le SNALC est prêt à vous accueillir! À vous de choisir.

Un point commun entre public et privé sous contrat dans le premier degré : au cours de nos tournées dans les écoles maternelles et primaires, nous entendons fréquemment s’exprimer une lassitude à l’égard de plusieurs syndicats dont les prises de position paraissent à certains satisfaisantes à première vue mais non suivies d’effet. Rappelons à ce sujet tout d’abord que les syndicats sont des « partenaires sociaux » et qu’ils ne peuvent donc pas décider de tout (heureusement !) mais également qu’ils sont ce que les adhérents en font. Pour ce qui concerne le SNALC c’est clair : rejoignez-le sur la base de ses valeurs, prenez votre part dans la réflexion (eh oui, au SNALC, on réfléchit sur les questions de fond) et dans l’action, car c’est à chacun(e) qu’il appartient de se bouger !


contact : Hervé GARLET
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox