IRRESPONSABILITÉ ET LAÏCITÉ

IRRESPONSABILITÉ ET LAÏCITÉ

Communiqué de presse du SNE et du SNALC du 10 juin 2015 :



IRRESPONSABILITÉ ET LAÏCITÉ




Le tribunal administratif de Nice autorise une maman voilée à accompagner une sortie scolaire…. qui a eu lieu il y a 18 mois ! Il fonde sa décision sur un attendu qui contredit la circulaire dite Chatel reconduite par Vincent Peillon: une mère d'élève doit être "regardée, comme les élèves, comme des usagers du service public de l'éducation"

C'est précisément parce que les accompagnateurs sont considérés comme des auxiliaires du service public que la neutralité s'impose à eux comme aux fonctionnaires d'Etat. Cette neutralité dans l’espace public est constitutive du principe de laïcité. Elle ne stigmatise pas. Elle permet au contraire la cohabitation de toutes les fois.

En s'appuyant sur un attendu arbitraire en contradiction avec la circulaire, le juge fragilise encore davantage une justice gravement mise en cause suite à l'affaire du directeur pédophile jamais signalé. Si la justice est une institution, l'école en est une autre. L'application du principe de laïcité ne peut pas supporter le flou engendré par cette décision délétère qui va entraîner un trouble à l'ordre public. Qui ne comprend que des milliers de directeurs et de directrices vont demain se trouver coincés entre des consignes contradictoires ?



SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox