Concours : l'hémorragie se poursuit

Concours : l'hémorragie se poursuit

Communiqué de presse du SNALC du 1er juin 2015 :


Concours : l'hémorragie se poursuit




Le SNALC accueille sans surprise les résultats d'admissibilité du CAPES et du Concours de Recrutement des Professeurs des Écoles.

La crise des recrutements se confirme, hélas, dans de nombreuses disciplines : lettres classiques (moins d'admissibles que de postes), lettres modernes, mathématiques, anglais, éducation musicale. C'est également le cas en allemand. Nous trouvons malséant de la part du ministère de communiquer sur l'augmentation des postes mis au concours dans cette discipline alors que l'on sait très bien que beaucoup ne seront de toute façon pas pourvus.

Dans le premier degré, l'académie de Créteil connaît une nouvelle fois une situation de crise et ne pourra recruter suffisamment de professeurs des écoles, ce qui se traduira par un recours massif à des contractuels. Dans certaines classes, il pourra ne pas y avoir de professeurs devant les élèves à la rentrée, et assurer les remplacements de collègues malades tiendra de la gageure.

Le SNALC persiste à pointer du doigt le manque d'attractivité du métier : longues études, faible rémunération, conditions de travail difficiles et réformite aiguë qui s'effectue contre l'avis des professeurs. Nous demandons non seulement la fin du gel du point d'indice, mais également l'arrêt de la politique délirante menée par le ministère ces derniers temps, qui traite les collègues avec un mépris qui n'est plus tolérable.



Contact : Jean-Rémi GIRARD, Vice-président du SNALC, girardsnalc@yahoo.fr



SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox