Une loi pour en appeler au bon sens

Une loi pour en appeler au bon sens

Communiqué de presse du SNE et du SNALC du 4 mai 2015 :


Une loi pour en appeler au bon sens




Le SNE et le SNALC ne peuvent qu'approuver la volonté du gouvernement d'inscrire dans la loi le devoir d'information par la justice pour toute condamnation à caractère pédophile pour les personnels qui travaillent auprès d'enfants. Nos organisations observent que la circulaire de 2001 n'a pas suffi à empêcher l'épouvantable affaire de Villefontaine. Elles espèrent que la loi viendra renforcer cette obligation de bon sens.

Les enseignants subissent suffisamment d'attaques au quotidien de toutes parts pour que ne vienne pas s'ajouter encore un parfum de soupçon délétère. Qu'il faille une loi pour demander au parquet d'éloigner les pédophiles des enfants est assez hallucinant !

Le SNE et le SNALC sont favorables à ce que les casiers judiciaires de tous les collègues soient accessibles, parce que c'est de confiance que nous avons besoin, à un moment où l’École se voit sommée de résoudre tous les maux de la société.




SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox